•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nuit dans l'antre de la sorcière, d’Isha Bottin

Elle sourit à la caméra.

L'autrice Isha Bottin

Photo : Sophie Doyon

Radio-Canada

Isha Bottin fait partie des 21 personnes en lice pour le Prix du récit Radio-Canada 2020.

Qui suis-je?

Je suis née à Montréal en 1980. À l'âge de 3 ans, à la suite du décès de mon père, je suis déménagée au Rwanda pour rejoindre ma famille maternelle, d’origine indienne. À sept ans, je me suis installée en Belgique, où ma famille s'est recomposée. Bercée par différentes cultures, j'ai développé un penchant pour l’art, mais aussi pour le monde de l’enfance et du rêve. Après un baccalauréat en travail social, je suis déménagée au Québec et j'ai obtenu une maîtrise en communication à l’Université de Montréal. En 2010, j’ai écrit son premier livre pour enfants, Papa est parti (La courte échelle). En 2016, Ma famille 3 + 1 = 7 est paru aux éditions de La Bagnole et, en 2018, Les nouvelles de la Rivière Noire (Québec Amérique).

Mon récit en quelques mots

J’avais 15 ans, c’était le 31 décembre 1995. En cette soirée du réveillon, j’ai décidé d’accompagner mon père, infirmier dans une maison pour personnes âgées non autonomes, durant sa garde de nuit.

Ma source d’inspiration pour ce texte

En 1988, avec ma maman et ma petite sœur, nous avons quitté le Canada pour la Belgique, où nous avons rejoint mon deuxième papa, céramiste et infirmier en soins palliatifs. Dans notre nouvelle famille, j'ai gagné quatre frères, et durant mes jeunes années, mon père était plus infirmier que céramiste. Sa passion de soigner les gens et de leur offrir un certain réconfort m’a toujours attirée. Mais bon, les sciences et moi, ça faisait deux... Cependant, le contact humain, j’adorais ça, et c’est toujours le cas à l’heure actuelle. Cette histoire privilégiée que j’ai vécue avec lui, je m’en souviendrai toute ma vie. Elle restera au creux de mon cœur et dans mes souvenirs. Sans parler de cette sorcière dont je fais encore des cauchemars!

Les premières lignes de mon récit

Non, mais quelle idée d’avoir choisi d’accompagner mon père dans un centre pour personnes âgées non autonomes durant les vacances de Noël – qui plus est la nuit du 31 décembre? À 15 ans, il me semble qu’on sort avec ses amis et qu’on en profite, non? Mais quelle mouche m’a piquée?! J’ai comme qui dirait eu un éclair de génie en pensant à mon avenir et en me disant que je devais vraiment savoir ce que je voulais faire dans la vie… Misère. La fougue de l’adolescence, ou sa désinvolture.

Extrait de Une nuit dans l'antre de la sorcière, d’Isha Bottin

Véritable tremplin pour les écrivaines et écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada sont ouverts à toute personne qui écrit, de façon amateur ou professionnelle. Ils récompensent chaque année les meilleurs poèmes, nouvelles et récits inédits soumis au concours.

La gagnante ou le gagnant remportera :

  • la publication de son texte sur Radio-Canada.ca;
  • une résidence d'écriture de deux semaines au Banff Centre des arts et de la créativité en Alberta;
  • une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !