•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du travail à faire à Saguenay pour assurer la pérennité du parc immobilier

L'hôtel de ville de Saguenay en été.

L'hôtel de ville de Saguenay

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

En quatre ans, Saguenay n’a agi que sur la moitié des recommandations émises par le bureau du vérificateur général pour assurer une meilleure gestion de la pérennité de son parc immobilier.

En revanche, la totalité des lacunes observées en matière d'ententes d’achat contractuelles a été résolue ou est en voie de l’être.

Ces éléments, relevés en 2015 et 2016, ont été analysés par l’actuelle vérificatrice générale, Sylvie Jean. Elle a déposé son rapport pour l’année 2019 au conseil municipal mardi.

Concernant le parc immobilier, Sylvie Jean a remarqué que contrairement à ce qui a été suggéré par ses prédécesseurs, le service des immeubles n’a pas achevé le processus de documentation photographique de l’ensemble de ses bâtiments pour les ajouter à son logiciel de gestion.

Le service n’a pas, non plus, pris de moyens concrets pour établir la valeur réelle de remplacement de ses actifs ni mis en place un processus annuel de révision.

Sylvie Jean a aussi observé qu’il n’y a eu aucune reddition de compte à la direction générale et aux élus quant à l’état du parc immobilier et les investissements requis à court et moyen terme pour en assurer la pérennité.

Un bon contrôle des achats

Sur quatre secteurs d’activité qui ont fait l’objet d’un suivi par Sylvie Jean et son équipe de vérification, Saguenay enregistre un score parfait à un seul endroit : la gestion des ententes d’achats contractuelles.

Il a été remarqué que la Ville a exercé un meilleur contrôle sur les achats par carte de crédit et qu’elle a mis en place un système de contrôle sur les frais afférents pour s’assurer qu’elle ne paie que les montants convenus.

Selon le rapport annuel, 32 recommandations sur 42 émises dans quatre secteurs distincts en 2015 et 2016 ont été suivies (76 %).

Cartes de crédit

Le service des immeubles de Saguenay est celui où le plus de cartes de crédit corporatives sont en circulation, avec 48 sur un total de 96. Autour de 70 % du total des achats payés de cette manière au cours de la dernière année provenaient de ce département. Le service de sécurité incendies suit avec 15 cartes et le service des équipements motorisés arrive au 3e rang avec six.

Les cinq services municipaux détenant le plus de cartes de crédit corporatives :

  • Immeubles : 48
  • Incendies : 15
  • Équipements motorisés : 6
  • Ressources informationnelles : 5
  • Communications : 4

Les dépenses liées à l’utilisation des cartes de crédit sont en baisse au sein des différents services municipaux de Saguenay. En 2018, elles atteignaient 870 000 $, contre 746 000 $ en 2019.

Sylvie Jean et son équipe ont analysé 1007 transactions réparties sur deux ans afin de s’assurer d’une utilisation conforme des cartes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !