•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nombre de patients sans médecin de famille augmente, mais Québec promet mieux

Le gouvernement veut désormais que tous les Québécois puissent voir un médecin en 36 heures.

Une médecin examine une patiente avec un stéthoscope.

Depuis un an, 100 000 Québécois se sont ajoutés sur la liste d’attente pour obtenir un médecin de famille.

Photo : iStock

Radio-Canada

Près de 100 000 personnes se sont ajoutées au guichet d’accès à un médecin de famille en un an, mais le ministre de la Santé assure que son gouvernement fera beaucoup mieux pour réduire la liste d’attente.

Le nombre de patients en attente d'un médecin de famille depuis plus de 12 mois est passé de 221 000 à près de 320 000 en un an, de février 2019 à mars 2020, selon ce que rapportait le quotidien Le Devoir vendredi.

Cette augmentation du nombre de patients sans médecin a entraîné des délais d’attente supplémentaires pour les personnes inscrites sur la liste.

C’est le cas de Lise Nantel qui, à l’aube de ses 69 ans, fait partie des 629 000 Québécois en attente d’un médecin de famille.

Quand elle s’est inscrite en 2017 au guichet d’accès mis en place par Québec, le temps d’attente était de 311 jours, un délai largement dépassé aujourd’hui.

Ça fait exactement au-delà de 1200 jours que je suis en attente qu'on m'attribue un médecin.

Lise Nantel, en attente d'un médecin de famille
La femme dans son jardin devant le micro de Radio-Canada.

Lise Nantel est en attente d'un médecin de famille depuis plus de trois ans.

Photo : Radio-Canada

La Coalition avenir Québec avait pourtant promis un médecin de famille à chaque Québécois qui le souhaitait durant sa campagne électorale.

En conférence de presse vendredi, le ministre de la Santé Christian Dubé n'a plus suggéré de jumeler chaque patient à un médecin, mais a mis l'accent sur un autre critère, soit de pouvoir voir un médecin rapidement.

On a vu avec la pandémie qu'on est capable de faire les choses différemment. Ce qui est important, c'est que nos patients soient vus à l'intérieur de 36 heures.

Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec

Je pense qu'on va avoir probablement beaucoup mieux d'ici la fin de notre mandat, parce que justement on va tenir compte de ce qui est arrivé pendant la pandémie. [...] On ne se dirige pas vers une promesse brisée, a-t-il ajouté.

Mais justement, la pandémie a empiré le manque de médecins de famille au Québec.

C’est exacerbé par le fait qu’on a dû réaffecter le travail des médecins de famille dans des secteurs plus prioritaires à cause de la pandémie, explique le Dr Louis Godin, président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ).

La FMOQ fait d’ailleurs valoir qu'il manque actuellement de 800 à 1000 médecins de famille au Québec, ce qui rend encore plus difficiles des gains dans la prise en charge de nouveaux patients.

Une situation loin de rassurer Lise Nantel, qui ignore combien de temps elle devra encore attendre pour être prise en charge. C'est inquiétant, parce qu'à chaque fois qu’il arrive quelque chose, je dois aller dans un sans rendez-vous où le médecin ne me connaît absolument pas, conclut-elle.

Avec les informations de Jacaudrey Charbonneau et de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !