•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des recherches aériennes pour retrouver un Gatinois de 79 ans

Jean-Louis Desrosiers sourit à la caméra.

Jean-Louis Desrosiers manque à l’appel depuis le 18 août.

Photo : Radio-Canada / Courtoisie : Service de police de la Ville de Gatineau

Radio-Canada

Les recherches s’intensifient pour retrouver un Gatinois de 79 ans disparu depuis le 18 août. La Sûreté du Québec (SQ) effectue vendredi des recherches en hélicoptère dans le secteur de Buckingham et les environs.

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) ne précise pas le quadrilatère examiné, mais demande à la population de tous les secteurs de la ville de continuer de garder l’œil ouvert.

Le SPVG répète craindre pour la santé et la sécurité du septuagénaire, estimant qu’il pourrait être désorienté.

Un hélicoptère permet de ratisser un secteur beaucoup plus large, précise la porte-parole du SPVG Renée-Anne St-Amant. Les enquêteurs espèrent ainsi trouver des indices, notamment pour parvenir à localiser la voiture du septuagénaire.

Il n’y a jamais eu d’arrêt dans les recherches. Aujourd’hui [avec l’hélicoptère] on utilise une technique supplémentaire.

Renée-Anne St-Amant, porte-parole du SPVG

Le SPVG a reçu de l’information selon laquelle Jean-Louis Desrosiers pouvait se trouver dans le secteur de Buckingham. C’est certain qu’on ne limite pas nos recherches à un seul secteur, mais on ne fait pas des recherches de façon aléatoire dans ce cas-ci. On est présents à cet endroit-là pour une raison , note l’agent St-Amant.

Le service policier refuse toutefois de faire part de ses hypothèses puisque ce sont des stratégies opérationnelles, explique la porte-parole.

M. Desrosiers mesure 1,68 mètre (5 pi, 6 po). Il a les cheveux blancs courts et porte la moustache. Ses yeux sont bruns et il a une cicatrice sur le dessus de la main gauche. Au moment de sa disparition, il portait un t-shirt blanc arborant le logo des Bruins de Boston.

Disparu depuis plus de 3 semaines

Jean-Louis Desrosiers a été vu pour la dernière il y a trois semaines, alors qu’il quittait sa résidence du secteur de Gatineau, dans le district du Carrefour-de-l’Hôpital. Il est parti au volant de sa Hyundai Elantra 2009 gris foncé (immatriculée Y54 KPQ) ayant à l’avant une plaque des Chevaliers de Colomb.

Le septuagénaire allait effectuer quelques courses. Selon sa nièce Sonia Desrosiers, il aurait dit à son voisin qu’il reviendrait bientôt. Ses proches sont sans nouvelles depuis.

Des amis et des voisins ont prêté main-forte pour ratisser les rues du quartier, mais sans succès. Mme Desrosiers confirme que son oncle était autonome dans ses déplacements. Il allait à l'épicerie, il était allé voir sa famille en Abitibi il y a un mois.

Elle assure de plus qu’il n’a pas une santé mentale fragile. C’est un monsieur super joyeux qui n’aurait pas fait de fugue, soutient-elle.

Sonia Desrosiers, accueille l’annonce de la recherche aérienne comme un soulagement [...] parce que le territoire est grand.

L’espoir diminue de jour en jour, mais c’est sûr qu’on se garde quand même un peu d’espoir parce qu’on l’aime beaucoup.

Sonia Boisvert, nièce du disparu

Mme Desrosiers évoque elle aussi la possibilité que son oncle ait été désorienté à Buckingham, un secteur qu'il ne connaît pas. Elle souligne d’ailleurs que M. Desrosiers s’était perdu l’année dernière à Buckingham.

Cette hypothèse nous fait peur, parce qu’on ne sait pas quelle direction il a prise, donc on ne sait pas où chercher, ajoute-t-elle.

Avec les informations de Marielle Guimond

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !