•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le génie créatif de Christian Dior exposé au Musée McCord à Montréal

Trois robes blanches sont exposées sur des mannequins.

Les robes à la taille fine et à la jupe ample sont caractéristiques de la silhouette « New Look ».

Photo : Radio-Canada / Nabi-Alexandre Chartier

Radio-Canada

Le Musée McCord présentera une grande exposition consacrée au surdoué de la haute couture Christian Dior à partir du 25 septembre. En ce moment, l’équipe du musée montréalais s’affaire donc à mettre en scène des robes imaginées par le couturier français, lesquelles étaient révolutionnaires pour l’époque de l’après-guerre.

Lorsque Christian Dior a lancé sa maison de haute couture parisienne, à la fin de l’année 1946, le monde sortait alors d’une guerre pendant laquelle les femmes avaient adopté une allure masculine, portant notamment d’austères pantalons et des vestes aux larges épaules carrées.

Le mot Dior est écrit en lettres majuscules sur un fond rose. Et une femme en noir et blanc portant une robe Dior apparaît au milieu de la lettre O.

L'exposition « Dior » au Musée McCord

Photo : Radio-Canada / Nabi-Alexandre Chartier

Un âge d’or de la haute couture

Avec ses robes à la taille ultracintrée et aux jupes volumineuses, Christian Dior a su proposer une mode plus joyeuse, qui a répondu à la soif de changement et de luxe d’un public marqué par les privations de la guerre. Rapidement, cette silhouette, baptisée « New Look », s’est imposée dans la garde-robe des femmes. 

En cette période de crise [de la COVID-19], on peut imaginer l’effet créé par la proposition, à la fin d’une période de crise, d’une silhouette tout autre, a expliqué Cynthia Cooper, conservatrice de la collection Costume, mode et textiles du Musée McCord, au micro du journaliste culturel Nabi-Alexandre Chartier. 

Cynthia Cooper pose devant des robes Dior.

Cynthia Cooper, conservatrice de la collection Costume, mode et textiles du Musée McCord

Photo : Radio-Canada / Nabi-Alexandre Chartier

Des robes comme des œuvres d’art

Robes de jour, robes d’après-midi, robes du soir, robes de bal : lors de cette exposition, le public pourra découvrir une cinquantaine de tenues sur mesure signées par Christian Dior, de l’ouverture de sa maison de couture jusqu’à sa mort, en 1957. 

La majorité de ces créations viennent du fonds Dior de la collection permanente du Musée royal de l’Ontario, mais 11  d’entre elles appartiennent à la collection du musée montréalais. 

Des bijoux, des chaussures et d'autres accessoires font également partie de cette exposition, qui revient en outre sur la collaboration de Dior avec des maisons de broderie et de tissus. 

Des robes, dont une robe noire sans bretelles, sont allongées sur un présentoir blanc.

Ces robes seront exposées à partir du 25 septembre.

Photo : Radio-Canada / Nabi-Alexandre Chartier

Tous les modèles dessinés par Dior portaient un nom, comme Bonne nouvelle, Cygne noir ou encore Soirée de décembre

Chaque modèle évoque un monde, comme une œuvre d’art.

Cynthia Cooper, conservatrice au Musée McCord

Portées par des Montréalaises 

Pour préparer cette exposition, l’équipe a étudié chaque robe afin de recréer la silhouette qu’elle devait épouser, silhouette « New Look » ou autre. Trois restauratrices du Musée royal de l’Ontario sont également venues à Montréal durant trois semaines afin de l’épauler. 

Deux robes de soirée de couleur noire sont exposées sur des mannequins.

Le public pourra admirer ces deux robes du soir.

Photo : Radio-Canada / Nabi-Alexandre Chartier

Selon Cynthia Cooper, un grand nombre de Montréalaises ont pu s’offrir des robes Dior d’occasion dans les années 1950. Ces robes avaient été importées par des magasins américains afin que ceux-ci puissent les copier pour leurs clientes, mais, pour éviter de payer des droits de douane exorbitants, ces vêtements ne pouvaient rester que 60 jours en sol américain. Maintes robes prenaient ensuite la direction de Montréal. 

L’exposition Dior se tient au Musée McCord, à Montréal, du 25 septembre au 3 janvier. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !