•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La GRC du Manitoba cherche des informations sur trois Québécois arrêtés à Norway House

Une table avec de nombreuses pièces d'identité, des téléphones cellulaires et de l'argent liquide.

La contrebande saisie par la GRC de Norway House

Photo : Gendarmerie Royale du Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) du Manitoba demande l'aide du public pour obtenir plus de renseignements au sujet des déplacements de trois suspects québécois qui ont été arrêtés le mois dernier, à Norway House, avec de nombreuses pièces d’identité contrefaites.

L'arrestation a eu lieu le 6 août dans la Première Nation située à huit heures de route au nord de Winnipeg. Les policiers ont saisi plus de 70 documents contrefaits, un important montant en espèces, plusieurs cellulaires et du gaz poivré.

Les policiers continuent de travailler assidûment à mener cette enquête complexe et tentent d'obtenir plus de renseignements sur les déplacements de ces trois hommes, indique un communiqué de la GRC diffusé vendredi.

Celui-ci indique que les trois hommes se sont rendus de Montréal à Winnipeg en avion le 5 août. Ils ont loué un véhicule utilitaire sport (VUS) Nissan Kicks blanc portant la plaque d'immatriculation du Manitoba KGS 345.

Un VUS blanc.

Les suspects ont loué un VUS Nissan Kicks 2020 à Winnipeg.

Photo : Gendarmerie Royale du Canada

La GRC croit que les suspects se sont rendus à Swan River, dans la Nation crie de Sapotaweyak, à Moose Lake, The Pas et Norway House.

Les suspects se sont arrêtés dans un grand nombre de commerces pour obtenir frauduleusement des cartes Visa prépayées à l'aide de fausses pièces d'identité du Québec et d'autres documents contrefaits, selon le communiqué.

Selon la GRC, des preuves indiquent que l’un des suspects – un homme de 23 ans de Châteauguay, au Québec – se serait trouvé dans le secteur de Selkirk, au nord de Winnipeg, en janvier 2020.

Il est accusé de 31 chefs de vol d’identité, de fraude d’identité, de trois chefs de possession de documents contrefaits, de possession de biens criminellement obtenus, de port d'arme dans un dessein dangereux, de possession non autorisée d'une arme à feu et de trois chefs de manquement aux conditions.

Un homme de 19 ans de Châteauguay, au Québec, est accusé de 31 chefs de vol d’identité, de fraude d’identité, de deux chefs de possession de documents contrefaits, de possession de biens criminellement obtenus, de port d'arme dans un dessein dangereux, de possession non autorisée d'une arme à feu et de deux chefs de manquement aux conditions.

Un homme de 22 ans de Mercier, au Québec, est accusé de 31 chefs de vol d’identité, de fraude d’identité, de deux chefs de possession de documents contrefaits, de possession de biens criminellement obtenus, de port d'arme dans un dessein dangereux et de possession non autorisée d'une arme à feu.

Ils ont comparu devant un juge et ont été remis en liberté. Leur prochaine comparution est prévue le 7 octobre, selon la GRC.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !