•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une application pour le mouvement Black Lives Matter développée au Canada

Sunny Nakra et Samuel Boylan-Sajous se donnent une accolade.

Anciens étudiants à l'Université de Guelph, Sunny Nakra et Samuel Boylan-Sajous ont développé l'application BLM. « Les gens doivent s'éduquer », disent-ils.

Photo : Photo soumise par Sunny Nakra

Des résidents de Guelph, en Ontario, ont lancé une application mobile qui donne des éléments d’histoire, d’actualité et l’emplacement de commerces tenus par les Noirs dans la grande région de Toronto.

Le mouvement Black Lives Matter - contre les inégalités raciales et les violences policières - doit devenir pérenne, selon les créateurs de l’application nommée BLM, Sunny Nakra et Samuel Boylan-Sajous.

Ceux-ci ont choisi d’agir afin d’éduquer les gens et soutenir le mouvement à la suite d’une discussion, affirme M. Nakra, qui se présente comme un entrepreneur investi dans des activités caritatives.

Inscrire Black Lives Matter dans l'Histoire

Si les personnes veulent vraiment participer à un changement, on veut être capable de faire quelque chose pour eux, continue-t-il. Nous voulons amener les gens à avoir une perspective sur ce qu'est l'histoire des Noirs et à jouer un rôle pour rendre l'avenir meilleur.

L’application gratuite compte plus de 1000 téléchargements depuis son lancement sur les plateformes mobiles à la fin du mois d’août.

Elle présente notamment une chronologie de l’histoire des Noirs divisée en trois parties (esclavage, ségrégation et le mouvement Black Lives Matter), des actualités mise à jour quotidiennement, une série de pétitions liées au mouvement et une liste d’entreprises tenues par des personnes noires.

Les entrepreneurs noirs peuvent faire enregistrer leur commerce sur cette liste, après un processus de vérification.

Une carte localisant des commerces sur l'application mobile BLM.

À terme, les développeurs souhaitent lister les entreprises tenues par des personnes noires à travers l'ensemble de l'Ontario.

Photo : Radio-Canada / Rozenn Nicolle

En général, je trouve qu’il y a très peu de soutien à ces entreprises, spécifiquement dans les communautés dans lesquelles nous nous trouvons, explique le diplômé de l’Université de Guelph. Donc si on peux offrir l’opportunité aux gens de venir et soutenir les commerces tenus par des Noirs, maintenant ils [les gens] sont capables de voir et découvrir ce qu’il y a autour d’eux.

Par ailleurs, l'annonce récente du déblocage de 93 millions de dollars par Ottawa pour aider les entrepreneurs noirs est absolument phénoménale, s'enthousiasme M. Nakra.

L'application propose également une chanson appelée Rise Up, sur le thème Black Lives Matter interprétée par Sarah Jade, une artiste basée à Guelph.

La vidéo professionnelle a été spécialement produite et publiée pour accompagner la campagne de lancement de l’'application.

C’est une vidéo très, très puissante qui aide à créer des émotions, puis un appel à l’action. Encore une fois, le facteur d'éducation est mis en avant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !