•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ex-député fait face à de multiples accusations

L'ex-député Raj Grewal photographié à la Chambre des communes.

L'ex-député Raj Grewal fait face à de multiples accusations. (Photo d'archives)

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

Rajvinder Singh Grewal fait face à des accusations d'abus de confiance et de fraude, a annoncé vendredi la Gendarmerie royale du Canada (GRC). M. Grewal est un ancien député libéral au fédéral.

L’accusé et ancien député de la circonscription fédérale de Brampton-Est, en Ontario, fait face à quatre chefs d'accusation d’abus de confiance par un fonctionnaire public et à un chef d'accusation de fraude au-delà de 5000 $.

M. Grewal s’était retiré de la vie politique en 2018, invoquant des problèmes de dépendance au jeu.

Il est allégué que M. Grewal a négligé de signaler au Commissaire à l'éthique la réception de millions de dollars de prêts personnels, dans des circonstances qui constituent un abus de confiance criminel, peut-on lire dans le communiqué officiel de la GRC publié vendredi.

Il est par ailleurs allégué que M. Grewal a sollicité des prêts pour son propre bénéfice personnel dans le cadre de l'exercice de sa fonction publique, et qu'il a administré le budget de son bureau de circonscription financé par le gouvernement pour son propre bénéfice personnel, dans des circonstances qui constituaient une fraude criminelle ou un abus de confiance, selon le même communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !