•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 à Winnipeg : Seven Oaks est le quartier le plus touché, Saint-Boniface épargné

Des voitures font la queue pour entrer dans un centre de dépistage et un agent fait la circulation.

Le nombre de cas actifs à Winnipeg est actuellement de 163.

Photo : Radio-Canada / Trevor Brine

Le gouvernement du Manitoba a publié des données détaillées sur les cas de COVID-19 à Winnipeg. Ces informations montrent que les quartiers du nord de Winnipeg sont les plus touchés par la pandémie.

La ville a été divisée en 12 districts. Le district qui présente le plus fort taux de cas de COVID-19 est celui de Seven Oaks, dans le nord de Winnipeg, avec 11,19 cas pour 10 000 personnes.

Ce district, qui regroupe notamment les quartiers de West Kildonan et The Maples, est aussi celui où l'on trouve le plus de cas actifs, soit 32 à l'heure actuelle.

Le district affichant la plus forte proportion de cas actifs est le centre-ville de Winnipeg, où 29 cas sur 55 sont actifs.

Le seul district à avoir enregistré plus qu’un décès est celui de River East, où deux personnes sont décédées des suites de la maladie. Les districts de Point Douglas, River Heights et Assiniboine Sud ont enregistré chacun un décès.

Le quartier le plus épargné par le virus est Saint-Boniface, où 14 cas de COVID-19 ont été enregistrés, dont 3 sont actifs. Le taux de cas de COVID-19 pour 10 000 personnes y est de 2,17.

Les cas sont répartis dans les districts en fonction de l'adresse inscrite sur la carte de santé du Manitoba de chaque individu au moment où il a été déclaré positif.

La province s’était engagée à publier des données plus précises sur la COVID-19 dans la ville de Winnipeg mardi. Avant cela, bien que les données pour le reste de la province soient réparties selon les districts de santé, les données de la capitale étaient fournies en bloc.

Pas un « guide » pour les résidents

Cependant, a prévenu mardi le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin, ces données ne doivent pas servir à guider l’action des gens. Si nous voyons une prépondérance de cas dans une partie de la ville, ça ne veut pas dire que le virus a été contracté dans ce secteur, et ça ne veut pas dire qu’il faut faire moins attention dans certains d'entre eux, a-t-il précisé.

La province a décidé de fournir ces détails parce que les Manitobains réclament plus d’informations concernant la COVID-19, affirme le médecin.

En date de jeudi, le nombre de cas actifs dans la ville de Winnipeg est de 163, ce qui représente un peu moins de la moitié des 360 cas actifs en ce moment dans la province.

Le principal vecteur de transmission du virus à Winnipeg : les contacts familiaux et entre des ménages, a indiqué le Dr Roussin lors d’une conférence de presse, jeudi.

Environ 20 % des cas de la ville sont attribuables à la transmission communautaire. Ainsi, au cours de la dernière semaine, 22 nouveaux cas à Winnipeg n’avaient pas d’origine connue.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !