•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le grand retour du public et des artistes à la Place des Arts

Les fontaines et le bassin d’eau sur l’esplanade de la Place des Arts, avec la salle Wilfrid-Pelletier en arrière-plan.

Les spectacles reprennent peu à peu à la Place des Arts.

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Radio-Canada

La Place des Arts a été à l’arrêt pendant 180 jours, une première depuis sa création, en 1963. Cette pause imposée par la pandémie de la COVID-19 est terminée, et ce vaisseau amiral de la culture au Québec a commencé à reprendre vie cette semaine avec, notamment, le début du festival de musique électronique MUTEK et le retour en salle de l’OSM.

On ne connaît pas aujourd’hui la Place des Arts comme on l’a connue, c’est-à-dire avec ses 900 spectacles et son 1 million de spectateurs par année, mais ce qui est important pour nous, c’est que la rencontre entre le public et les artistes ait lieu, avec les nouvelles mesures sanitaires, explique la pdg de la Place des Arts, Marie-Josée Desrochers.

Bien sûr, l’accueil du public se fait de façon différente pour cette rentrée. On invite les gens à se présenter à l’avance pour éviter les attroupements. Le masque est obligatoire partout, jusqu’à ce qu’on soit assis à sa place. Un nombre maximal de 250 personnes dans la salle est imposé.

Je me sens tout à fait en sécurité, j’avais super hâte, et les bonnes mesures sont prises, a affirmé une personne rencontrée au festival MUTEK, qui se tient du 8 au 13 septembre.

Je suis très enthousiaste de revenir en salle, pas trop inquiète. Partout, je pense que les gens ont fait leurs devoirs, a renchéri une spectatrice du Théâtre Duceppe, sur la Place des Arts.

Il n’y a pas que le public qui était impatient de reprendre ces rendez-vous; les artistes avaient aussi hâte de retrouver les spectateurs et spectatrices.

Les enregistrements sans public, ça manque de vie, selon le clarinettiste et saxophoniste André Moisan, de l’OSM.

On retrouve une partie de notre public, on est très heureux de se retrouver ensemble sur scène et de jouer ensemble, ça fait du bien.

L’OSM ouvre sa saison vendredi soir avec le concert Les vocalises de Beethoven, à la Maison symphonique.

Avec les informations de Nabi-Alexandre Chartier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !