•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le sort du Sentier récréatif de Prescott et Russell bientôt scellé

Un sentier de gravel.

Le Sentier récréatif de Prescott et Russell est long de 72 kilomètres.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

Les maires des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) sont sur le point de statuer sur l’avenir du Sentier récréatif qui traverse la région d’est en ouest.

Un prolongement de deux ans du bail avec VIA Rail, qui est propriétaire du couloir long de 72 kilomètres, a été proposé.

En vertu de cette entente, le transporteur ferroviaire verserait aux CUPR 40 000 $ annuellement.

Ces informations ont été divulguées à la suite d’une longue réunion tenue à huis clos mercredi matin.

Si les maires des CUPR se prononcent en faveur de cette prolongation, cela va sans contredit constituer un gage de stabilité à court terme pour les utilisateurs du Sentier récréatif, été comme hiver.

En ces temps un peu incertains avec la COVID-19, pour les restaurants et les motels, [ça serait] une très bonne nouvelle. [...] On s’attend à un gros hiver. [...] Ça nous [permettrait] de nous préparer adéquatement, mentionne Charles Lamarche, copropriétaire du resto-motel Place 19-67 à Plantagenet, un endroit populaire auprès des motoneigistes qui empruntent le Sentier.

Ces discussions ont lieu alors que le taux d’achalandage de la piste a connu une augmentation variant entre 25% et 35% cet été, indique le secrétaire de la Corporation du Sentier récréatif de Prescott et Russell, Serge Joly.

Cette année, malgré la situation de la COVID-19, on sait que des activités sportives ou de loisirs ont été très populaires dont la marche et le vélo [...] Nous allons battre un record de gens qui vont avoir utilisé le Sentier, ajoute celui-ci.

Une prolongation qui ne fait pas l'unanimité

Un pont du sentier récréatif

L’entretien et le maintien des infrastructures le long de la piste, notamment les ponts et les ponceaux, vont nécessiter des investissements importants au cours des prochaines années.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

Toutefois, cet enthousiasme n’est pas partagé par tous les élus de la région.

Le maire de Russell, Pierre Leroux, qui s’oppose à la prolongation de l’entente avec VIA Rail, croit que le contexte économique actuel invite plutôt à la prudence.

Après tout, tient-il à rappeler, les CUPR sont actuellement engagés dans des projets qui vont nécessiter des investissements importants, c’est-à-dire la construction d’une nouvelle résidence de soins de longue durée et la création d’un centre agroalimentaire.

Ce sont deux projets qui vont coûter des millions et des millions de dollars. Il faut repayer ces fonds-là [à un moment donné]. [...] Le plus on s’éparpille dans nos dépenses, le plus difficile que ça va être. [...] Avec la pandémie, on ne sait pas ce qui va arriver dans le futur, explique Pierre Leroux. 

La prolongation de l’entente avec VIA Rail donnerait aux CUPR une marge de manœuvre leur permettant d'évaluer l’impact financier lié au Sentier.

Plutôt cet hiver, l’enveloppe accordée par les CUPR à son entretien et à son maintien avait été amputée, passant de 157 900 $ en 2019 à 70 800 $ cette année.

Cependant, lors de récentes révisions budgétaires, quelque 65 000 $ ont été ajoutés pour réparer deux ponceaux.

Il va avoir de la réparation, [de la peinture] sur tout ce qui est structure métallique. Ensuite, il y a beaucoup de ponceaux à changer le long du sentier. On fait l’inspection présentement. [...] C’est une infrastructure qui est très vieille, explique le directeur des travaux publics des CUPR, Jérémie Bouchard.

Selon Serge Joly, une solution à long terme, soit un bail de longue durée ou l’acquisition du couloir par les CUPR, sera nécessaire pour le déploiement de projets qui permettraient entre autres de rejoindre Rigaud à l’est et le réseau des voies cyclables d’Ottawa à l’ouest.

On a toutes les infrastructures pour vraiment attirer les touristes et, en même temps, pour que les gens de la communauté des [CUPR] puissent en bénéficier, fait-il valoir.

La prolongation de l’entente entre VIA Rail et les CUPR doit être soumise pour approbation lors de la prochaine réunion régulière du conseil le 23 septembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !