•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

François Legault en appelle à la responsabilité des Québécois

Gros plan de François Legault.

Le premier ministre du Québec François Legault lors du point de presse du 11 septembre 2020.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Radio-Canada

Devant les derniers chiffres de la santé publique qui font état de 219 nouveaux cas de COVID-19, le premier ministre François Legault demande aux Québécois de se responsabiliser quant aux mesures d'hygiène et de distanciation pour éviter une deuxième vague dans la province.

Dans un bref survol de la situation générale au Québec, François Legault a expliqué que le seul moyen de maintenir une vie normale et de relancer efficacement l'économie québécoise est de dominer la pandémie en limitant au maximum la propagation du coronavirus.

C'est une responsabilité que j'ai besoin de partager avec tous les Québécois. J'aurais beau mettre en place toutes les mesures possibles [...], on a besoin de la collaboration des Québécois.

François Legault, premier ministre du Québec

Le premier ministre Legault avait annoncé jeudi que les Québécois qui refusent de porter un masque dans un lieu public intérieur, dont les commerces et les autobus, seront passibles d'une amende dès samedi. Dans un message publié vendredi sur Twitter, la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a précisé que le montant de ces amendes variera de 400 $ à 6000 $.

Pour que cette nouvelle mesure fonctionne, les différentes forces policières de la province doivent être uniformes dans l’application du règlement, explique-t-il. On ne peut pas commencer à être différents d’une ville à l’autre ou d’une région à l’autre.

Il faut également les effectifs nécessaires, soutient Marcel Savard. Tu vas avoir les effectifs réguliers pour répondre aux appels et il va y avoir, pour un certain temps, un ajout d’effectifs qui seront probablement en temps supplémentaires.

Oui, ce sera un peu dispendieux, mais on ne peut pas attendre. Sinon ça va être un coup d'épée dans l’eau.

Marcel Savard, ancien directeur de la Sûreté du Québec

Marcel Savard rappelle que les policiers pourront procéder à des arrestations si un contrevenants refuse d'obtempérer, c'est-à-dire de mettre un masque, ou de s'identifier.

En outre, Québec a confirmé que les activités de karaoké dans les lieux publics, dans les bars ou les salles communautaires sont désormais interdites partout dans la province.

La liste des écoles pourrait être hebdomadaire

La liste officielle des écoles touchées par le coronavirus depuis le 1er septembre, qui avait été publiée pour la première fois vendredi dernier, n'est plus disponible. La mise à jour est temporairement suspendue, a indiqué le gouvernement du Québec sur son site web.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a estimé que la commande pour les directions d’écoles, en cette rentrée marquée par la pandémie de COVID-19, était peut-être démesurée. Chacune devait remplir un questionnaire quotidien sur le nombre de cas dans l’établissement.

Je pense que c’était mission impossible, a-t-il résumé. 10, 15, 20 % des écoles les remplissaient à tous les jours. On n’avait pas la bonne information.

D’aller mettre de l’information qui n’est pas de qualité, j’aime mieux ne pas avoir d’information.

Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec

M. Dubé a assuré que les parents étaient informés dès qu’il y avait un cas dans l’école de leur enfant. Pour fournir des informations plus générales à la population, le ministre a expliqué que le gouvernement travaillait à une nouvelle liste qui pourrait être mise à jour chaque semaine, au lieu de l’être quotidiennement.

Le Conseil de la Fédération annulé

Par ailleurs, François Legault a annoncé que le Conseil de la Fédération qui devait avoir lieu les 24 et 25 septembre prochains à Québec était annulé en raison de la pandémie.

Au sujet du report de l’événement, le premier ministre a précisé que ce n’était pas à cause de la situation au Québec, mais plutôt en raison des règles sanitaires en vigueur dans certaines provinces, notamment dans les Maritimes, qui obligeraient leurs premiers ministres et leurs équipes à se mettre en quarantaine à leur retour.

François Legault a assuré qu’il y aura tout de même une conférence des chefs de gouvernement du pays, mais virtuelle.

Hospitalisations en hausse

Les derniers chiffres de la santé publique font état de 219 nouveaux cas répertoriés depuis hier, ce qui porte le nombre total de personnes infectées à 64 463 dans la province.

Aucun décès dû à la COVID-19 n'est survenu dans les dernières 24 heures au Québec.

Par contre, un décès survenu entre le 4 et le 9 septembre, un autre avant le 4 septembre et un troisième à une date inconnue s'ajoutent au bilan.

Le total s'élève cependant à 5774 en raison du retrait de deux décès pour lesquels l'enquête a montré qu'ils n'étaient pas attribuables à la COVID-19.

Le nombre d'hospitalisations a augmenté de quatre par rapport à la veille, avec un cumul de 123. Parmi celles-ci, le nombre de personnes se trouvant aux soins intensifs est resté stable par rapport à la veille, pour un total de 12.

À titre comparatif, la province recensait 77 hospitalisations le 4 septembre, il y a une semaine. Il s’agit donc d’une hausse de 46 patients hospitalisés en une semaine.

On dénombre 56 843 personnes infectées par la maladie qui sont maintenant rétablies. Les prélèvements réalisés le 9 septembre s'élèvent à 26 252, ce qui constitue un record dans la province.

Hier, les autorités sanitaires faisaient état de 188 nouveaux cas de COVID-19 au Québec et d'un décès qui est survenu dans les dernières 24 heures.

Le gouvernement Legault a comme objectif de faire en sorte que la moyenne hebdomadaire de nouveaux cas ne dépasse pas la barre des 20 par million d'habitants. À l’échelle de la province, le seuil à ne pas franchir se situe donc à 170 cas.

Le ministre Dubé a indiqué que la contagion était maîtrisée si elle demeurait en deçà de ce taux.

COVID-19         : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !