•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une maison patrimoniale à Twillingate est ravagée par les flammes

La structure est en flammes.

La maison Ashbourne à Twillingate a brûlé durant la nuit de jeudi à vendredi.

Photo : Gracieuseté/Randy Jenkins

Radio-Canada

Une maison patrimoniale au coeur de Twillingate à Terre-Neuve-et-Labrador a été ravagée par un incendie durant la nuit de jeudi à vendredi.

Les flammes ont été aperçues sortant de la maison Ashbourne vers 23 h. La maison, qui appartenait autrefois à une famille de marchands, se trouve près de la côte.

Nous vivons dans une petite ville. Aussitôt que nous entendons des sirènes, nous allons regarder par la fenêtre, affirme Deborah Bourden, propriétaire d’une auberge située de l’autre côté du havre.

J’ai regardé et je ne voyais que des flammes.

Mme Bourden doit avoir regardé les pompiers combattre l’incendie jusqu’à 3 h 30, environ. La destruction de la maison la désole.

C’était une maison magnifique. Quand je voyais brûler, je sentais que c’était une partie de Twillingate qui était détruite à jamais, explique-t-elle.

La maison et les bâtiments voisins, qui sont connus sous les noms d'Ashbourne Office, Ashbourne Longhouse et Ashbourne Shop, sont présentés comme étant de rares exemples d’anciens édifices commerciaux de l’industrie des pêches à Terre-Neuve par le Répertoire canadien des lieux patrimoniaux.

Une grande maison de deux étages avec une tour.

La maison abritait un salon de thé.

Photo : Gracieuseté/Randy Jenkins

Certains de ces bâtiments ont le statut d'édifices historiques. Ils ont été construits avant 1897.

La propriété Ashbourne témoigne de l’époque où Twillingate était une ville portuaire prospère vivant de la pêche et du transport maritime, explique un article de la fondation du patrimoine de Terre-Neuve-et-Labrador (Heritage Foundation of Newfoundland and Labrador).

La maison Ashbourne n’est pas attachée aux autres bâtiments et ces derniers ne semblent pas avoir été touchés par l’incendie.

Deborah Bourden a connu un membre de la famille Ashbourne en grandissant. Elle dit avoir pensé à lui en voyant disparaître la maison ancestrale.

C’était un édifice historique important dans notre ville, souligne-t-elle.

Seules quelques sections de murs sont encore debout.

Les ruines de la maison Ashbourne le lendemain de l'incendie.

Photo : Gracieuseté/Randy Jenkins

De nombreux résidents de Twillingate ont réagi à l’incendie sur les réseaux sociaux, ce qui a alerté le maire, Grant White, jeudi soir. Il était encore sur les lieux vendredi matin, vers 6 h 30, et il confirme que la maison est en grande partie détruite.

C’est un jour triste, ajoute le maire White.

La maison a changé quelques fois de propriétaires ces dernières années. Elle abritait récemment un salon de thé.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !