•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les autorités sanitaires de la Saskatchewan rappellent l'importance du port du masque

Le Dr Saqib Shahab en train de mettre son masque lors d'une conférence de presse.

Le Dr Saqib Shahab, médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, dit couvrir son visage pour lui-même et pour les autres.

Photo : CBC

Le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, Saqib Shahab, et le ministre de la Santé, Jim Reiter, encouragent à nouveau les citoyens à porter un masque pour prévenir la propagation de la COVID-19.

Nous avons tous une responsabilité de prendre les mesures nécessaires, et cela inclut le port du masque lorsque vous ne pouvez respecter la distanciation physique, a expliqué Jim Reiter.

Au cours de la fin de semaine, des rassemblements organisés par des groupes opposés au port du masque sont prévus à Moose Jaw et à Regina.

Deux femmes et un enfant tiennent une pancarte avec des messages opposés au port du masque.

En juin dernier, des gens s'étaient réunis devant l'Assemblée législative de Regina pour s'opposer au port du masque.

Photo : CBC/Bryan Eneas

Une pétition, signée par environ 2500 personnes, circule en ligne pour que la Division scolaire South East Cornerstone, dans la région de Weyburn, rende le port du masque facultatif.

En Saskatchewan, les 27 divisions scolaires ont reçu de la province la responsabilité de décider si le port du masque était obligatoire ou non dans leurs écoles.

Le gouvernement provincial n’a pas imposé le port du masque dans les lieux publics intérieurs, comme l’ont fait le Québec et la Nouvelle-Écosse de même que les villes de Toronto, Edmonton et Calgary.

Le niveau élevé du port du masque dans d’autres juridictions a été associé à une réduction des cas de COVID-19.

Jim Reiter, ministre de la Santé de la Saskatchewan

Jim Reiter comprend que certaines personnes [soient] frustrées, mais assure que tout cela est temporaire. La pandémie va prendre fin, mais elle se terminera plus tôt, et avec moins de risques pour le public, si les gens se conforment aux ordres de la santé publique et aux recommandations du médecin hygiéniste en chef.

Deux hommes en train de parler en conférence de presse à l'Assemblée législative de la Saskatchewan.

Le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, le Dr Saqib Shahab, en compagnie de Jim Reiter, ministre de la Santé (archives).

Photo : La Presse canadienne / Michael Bell

Le Dr Saqib Shahab dit couvrir son visage pour lui-même, mais aussi pour les autres. Selon lui, si la population l’imite, cela permettra de garder les écoles ouvertes et l’économie active.

Le médecin hygiéniste en chef a aussi pris la peine de mentionner que le port du masque n’est pas la seule mesure à adopter. Il a répété qu'il est important de se laver les mains, de respecter la distanciation physique et de rester chez soi si l'on ne se sent pas bien.

Selon le chef de l’opposition officielle, Ryan Meili, également médecin de formation, le premier ministre Scott Moe se doit d’être un modèle et de décourager fortement tous ceux qui colportent des théories contraires à la science et à la santé publique, que ce soit des personnes opposées à la vaccination ou au port du masque.

Nous devrions nous lever et dire que cela n’aide pas.

Ryan Meili, chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan

Avec les informations d'Adam Hunter

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !