•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tuerie familiale en Ontario : le suspect avait presque été déshérité

Une autopatrouille est stationnée devant la résidence où les victimes ont été trouvées.

La fusillade a fait 4 morts et 1 blessé dans cette résidence à Oshawa.

Photo : CBC/Jeremy Cohn

Radio-Canada

Un homme de Winnipeg soupçonné de s'être rendu chez sa soeur, à Oshawa, en Ontario, pour ensuite ouvrir le feu, la blessant grièvement et tuant son conjoint ainsi que trois de ses enfants avant de s'enlever la vie, avait été presque entièrement exclu de l'héritage familial, selon des documents de cour obtenus par CBC.

Mitch Lapa n'avait touché que 30 000 $ de l'héritage de son père, Matthew, décédé en 2019.

Ce dernier avait donné son chalet dans la région de Kawartha à sa fille, Loretta, en 2018 et son testament prévoyait que ses enfants et elle hériteraient de sa maison à Oshawa après sa mort.

La résidence a été vendue pour la somme de 430 000 $ en mars dernier.

Selon la police, Mitch Lapa, 48 ans, n'avait pas été invité par sa soeur vendredi dernier, au moment de la fusillade. Des voisins ont raconté qu'ils n'avaient jamais vu auparavant sa camionnette blanche avec une plaque d'immatriculation du Manitoba.

Les policiers disent être au courant du testament, mais refusent de commenter le mobile de la tuerie familiale, affirmant que l'enquête se poursuit. Nous allons évaluer toutes les pistes et chaque indice, répond Dave Selby, porte-parole du service policier de la région de Durham.

Les photos juxtaposées des victimes.

Les victimes : Adelaide (gauche), Bradley (centre), Joseph (haut, à droite) et Chris (bas, à droite)

Photo : Sources diverses/médias sociaux

Loretta Traynor est toujours soignée pour ses blessures par balle. Son mari, Chistopher Traynor, 50 ans, et leurs enfants Bradley, 20 ans, Adelaide, 15 ans, et Joseph, 11 ans, ont été tués.

Le quatrième enfant du couple, Sam, n'était pas à la maison au moment de la fusillade et est toujours en vie.

Un passé trouble

Mitch Lapa travaillait à Winnipeg pour une compagnie de gestion de propriétés.

Auparavant, il avait été chauffeur d'autobus à Fort McMurray, en Alberta, pendant plusieurs années.

Photo de Mitch Lapa lorsqu'il était plus jeune.

Le présumé meurtrier, Mitch Lapa

Photo : CBC

Samantha Campbell, qui a fait ses études secondaires à la même école d'Oshawa que Mitch Lapa, raconte que ce dernier était intelligent, mais aussi agressif.

On n'était pas surpris qu'il puisse faire quelque chose comme ça, a-t-elle affirmé à CBC.

Elle se souvient d'une fête qu'il avait organisée chez lui. Il avait invité plusieurs personnes, avant de faire exploser des feux d'artifice dans leur direction. Une jeune femme a même subi des brûlures graves, dit-elle.

Mme Campbell ajoute que Mitch Lapa était « bizarre » et qu'il usait souvent de violence pour intimider d'autres personnes.

Un autre ancien camarade de classe, Ted Minett, affirme que Mitch Lapa s'était fait arrêter par la police lorsqu'il était adolescent, après s'être promené dans la rue à Oshawa avec une arme à feu.

Il était manipulateur et faisait peur aux gens, a-t-il affirmé à CBC.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !