•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford préférerait que les enfants ne passent pas l'Halloween

Des citrouilles avec des animaux sculptés.

Les célébrations de l'Halloween pourraient être limitées ou même annulées cette année en Ontario.

Photo : CBC / Mehrdad Nazarahari

Radio-Canada

Le premier ministre Doug Ford dit qu'il est « nerveux » à l'approche de l'Halloween. Ce ne sont pas les sorcières et les fantômes qui lui font peur, mais la crainte que le 31 octobre contribue à propager la COVID-19.

Il faut être très, très prudent, explique M. Ford, alors que le taux d'infection est à la hausse depuis le début septembre.

L'Ontario a recensé 170 nouveaux cas de coronavirus, jeudi, et un décès de plus.

Ça me rend nerveux de penser aux enfants qui iraient de porte en porte. Je préférerais que ça n'ait pas lieu. Ce serait dommage, mais...

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Le premier ministre ontarien note qu'il reste du temps avant l'Halloween et consultera la santé publique d'ici là pour voir quelles mesures la province devrait prendre ou quelles recommandations devraient être communiquées aux parents.

Le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr David Williams, a indiqué que son équipe et lui évaluaient la question, sans fixer de date à laquelle il présentera ses recommandations.

De son côté, le maire de Toronto, John Tory, a affirmé en entrevue avec CP24 qu'il n'hésiterait pas à demander aux parents de ne pas permettre à leurs enfants de passer l'Halloween, si c'est ce que lui recommande la santé publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !