•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux policiers de la GRC accusés d'homicide involontaire

L'écusson portant les armoiries de la Gendarmerie royale du Canada est cousu à la manche de la chemise d'un agent à Winnipeg, le 24 juillet 2019.

Les faits remontent à juillet 2018.

Photo : Reuters / Shannon VanRaes

Radio-Canada

Deux agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) accusés de la mort par balle d'un homme de 31 ans survenue en 2018 dans le nord de l'Alberta font maintenant l'objet d'accusations d'homicide involontaire.

Le caporal Randy Stenger et la policière Jessica Brown, du détachement de la GRC de Whitecourt, ont été arrêtés le 5 juin dernier et faisaient tous deux face à un chef de négligence criminelle causant la mort.

Selon le greffe du tribunal, les agents sont maintenant accusés d'homicide involontaire.

La victime présumée, Clayton Crawford, est décédée des suites de plusieurs blessures par balle à l’intérieur d’une voiture après une confrontation avec la police, le 3 juillet 2018.

L'Équipe d'enquête de l'Alberta en cas d'incident grave (ASIRT) a enquêté sur la fusillade à compter du jour où elle s'est produite.

Dans un communiqué de presse publié jeudi, l'ASIRT a déclaré que peu de temps après l'inculpation des agents, le Service des poursuites de la Couronne de l’Alberta a transféré la responsabilité des poursuites au ministère du Procureur général de l'Ontario.

Après consultation avec la Couronne de l'Ontario, le 3 septembre 2020, une information de remplacement a été assermentée, accusant conjointement les deux agents d'homicide involontaire, a déclaré l’ASIRT dans le communiqué.

Les renseignements originaux accusant les deux agents de négligence criminelle ayant causé la mort ont été retirés à la demande de la Couronne, précise-t-elle.

L'ASIRT a indiqué qu'elle ne ferait aucun commentaire supplémentaire, l’affaire étant en instance devant les tribunaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !