•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de la saison estivale : des restaurateurs inquiets de perdre leur terrasse

Les terrasses ont pu rouvrir sur la rue des Forges.

Les terrasses ont pu rouvrir sur la rue des Forges au début de l'été.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les restaurateurs étaient nombreux à penser ne pas être capables de demeurer ouverts jusqu’à l’automne en raison des difficultés apportées par la pandémie. L’agrandissement des terrasses à Trois-Rivières et à Shawinigan a finalement été profitable pour eux.

Par exemple, le restaurant le Brasier 1908 a vu son chiffre d’affaires être réduit à environ à 50 % par rapport à l’année dernière, mais son propriétaire demeure optimiste pour les prochains mois. Yves Beaudoin observe que les Trifluviens ont été au rendez-vous dans les restaurants, mais surtout sur les terrasses et pour les livraisons à emporter.

On a passé le cap, la semaine passée, des 1000 livraisons qui ont été faites, se réjouit-il.

Pour sa part, l’homme d’affaires shawiniganais Claude Villemure estime que la formule pour emporter a permis aux restaurateurs de pallier à la perte d’espace en salles. Il souligne la créativité des restaurateurs depuis le début de la crise qui leur a permis de s’adapter et de minimiser les pertes.

Il y a des restaurateurs qui s'en sont très bien sortis, dit-il. Même, il y en a qui ont eu de meilleurs chiffres d'affaires que lorsqu'ils étaient ouverts parce que les gens étaient là.

De l’aide pour les restaurants

La fin de la saison estivale inquiète toutefois certains restaurateurs parce que les recommandations de la santé publique vont réduire leur capacité d'accueil.

Il y a des initiatives qui vont être mises en place pour pouvoir essayer d'aider du mieux qu'on peut, soutient la directrice générale de Trois-Rivières Centre Gena Déziel. Des initiatives qui vont probablement être nouvelles et créatives.

Une créativité nécessaire alors que les aides gouvernementales tirent aussi à leur fin.

On doit avoir des discussions permettre un peu plus d'aider les exploitants à avoir un peu plus de liquidités, explique le responsable des communications de l'Association restauration Québec, Martin Vézina. Donc il faut commencer à discuter de est-ce qu'on peut réduire leur fardeau fiscal au niveau des taxes foncières par exemple.

La rue des Forges à Trois-Rivières devrait d’ailleurs demeurer piétonne jusqu’au début du mois de novembre pour permettre de conserver les terrasses en place le plus longtemps possible. Sans ces terrasses, les restaurateurs devront passer les prochains mois avec un chiffre d’affaires réduit de moitié.

La terrasse St-Lau, qui a reçu plus de 1000 clients, en est à sa dernière fin de semaine d’activités.

D’après le reportage de Pascale Langlois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !