•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les délais de transport de tests de dépistage réduits sur la Côte-Nord

Chargement de l’image

Certains tests pouvaient prendre plusieurs jours avant de se retrouver au laboratoire (archives)

Photo : afp via getty images / INA FASSBENDER

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord travaille à réduire ses délais de communications des résultats des tests de dépistage pour la COVID-19, notamment en transportant plus rapidement certains tests vers les laboratoires.

Jusqu'ici, se faire transmettre un résultat négatif à un test de dépistage peut prendre jusqu’à sept jours.

Ce délai est dû au fait que les tests jugés moins urgents sont transportés à Chicoutimi pour être analysés.

L’accélération du processus avait été identifiée comme une priorité régionale lors du passage sur la Côte-Nord du directeur national de Santé publique, Horacio Arruda, le 31 août dernier.

Depuis le début de la semaine, le transport des échantillons pour leur analyse à Chicoutimi se fait tous les jours, explique le porte-parole du CISSS, Pascal Paradis.

Quand c’est fait sur la Côte-Nord, les résultats habituellement peuvent être transmis entre 24 et 72 heures et quand il y a des transports vers Chicoutimi, ça peut aller jusqu’à 5 à 7 jours. Il y a quand même des améliorations qui sont attendues parce qu’avant, il y avait trois transports par semaine vers l'hôpital de Chicoutimi, maintenant c’est fait 7 jours sur 7, indique M. Paradis.

Présentement, les résultats de tests de dépistage ne sont transmis que par téléphone.

Le CISSS envisage de diversifier ses moyens de communication afin d’améliorer la rapidité de transmission des résultats.

Il y a des démarches en cours pour pouvoir transmettre les résultats par des moyens électroniques, par exemple des textos ou des courriels. Ce n’est pas débuté. Les personnes auront le choix de dire si elles veulent des résultats par téléphone ou par un moyen électronique. C’est sur que ça va améliorer les délais, prévoit aussi le porte-parole du CISSS.

Avec les informations de Marie Kirouac

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !