•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des films en salle au Festival de cinéma de Québec

Un homme et deux femmes boivent du champagne

Le réalisateur Pascal Plante, la productrice Dominique Dussault et la distributrice Chantale Pagé réunis pour célébrer la sélection du film Nadia, Butterfly par le Festival de Cannes. (photo : archives)

Photo : Radio-Canada

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À quelques jours du lancement de l’événement, le Festival de cinéma de la Ville de Québec (FCVQ) annonce qu’il sera finalement possible de visionner certains films en salle plutôt qu’uniquement en ligne comme annoncé à la fin du mois d’août.

Ça nous tenait à coeur de pouvoir asseoir tout le monde en salle. C’est un peu comme une petite victoire, se réjouit la directrice de la programmation, Laura Rohard.

Une première présentation en salle lancera le FCVQ de Québec avec la diffusion, en première mondiale, du film Nadia, Butterfly. Il s’agit d’une diffusion à l’intention des médias, mais des billets seront distribués au grand public par à l'occasion de différents concours.

Les présentations en salle permettront aussi aux spectateurs de discuter avec les cinéastes après les représentations. Le 17 septembre, le public pourra s’entretenir, par exemple, avec la réalisatrice de La déesse des mouches à feu, Anaïs Barbeau-Lavalette, la scénariste Catherine Léger et l’autrice Geneviève Pettersen.

« C’était aussi important pour les cinéastes de pouvoir montrer leur film sur grand écran dans des conditions optimales. Tout le monde était ravi. On a beaucoup tricoté depuis quelques semaines pour être en mesure de le proposer. »

— Une citation de  Laura Rohard, directrice de la programmation du FCVQ
Quatre femmes posent pour les photographes.

Geneviève Pettersen, Caroline Néron, Anaïs Barbeau-Lavalette et Kelly Depeault du film La déesse des mouches à feu

Photo : Radio-Canada

Les films seront présentés au Cineplex Odeon Sainte-Foy et au Musée national des beaux-arts du Québec et les places seront limitées pour s’assurer de maintenir une distanciation physique appropriée.

Premières médiatiques, avec billets à gagner pour le public

  • Nadia, Butterfly, 16 septembre
  • La Déesse des mouches à feu, 17 septembre
  • Je m’appelle humain, 18 septembre
  • Errance sans retour, 19 septembre
  • Les choses qu’on dit les choses qu’on fait, 20 septembre

Le FCVQ en ligne

Les présentations en salle s’ajoutent à la diffusion en ligne de plus d’une centaine de films pendant les cinq jours du FCVQ. La diffusion se fera dans quatre salles virtuelles, en direct et en continu, à l’image d’une chaîne de télévision.

En complément des films, les festivaliers pourront découvrir des balados, des capsules et de grands entretiens.

Le compositeur oscarisé pour la musique de films de la trilogie Le Seigneur des anneaux, Howard Shore, ainsi que le réalisateur québécois Jean-Marc Vallée seront les invités vedettes de deux grands entretiens menés respectivement par Catherine Pogonat et Manon Dumais.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !