•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les animaux de compagnie souffrent eux aussi de la fumée des feux de forêt

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
08816EA5-F6E5-49FA-AB82-A02FC991DFF5

Chat domestique extérieur félin animal de compagnie en liberté

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Audrey Neveu

Lorsque la saison des feux de forêt fait rage, il faut aussi penser à la santé de nos fidèles compagnons. Pour s’assurer de ne pas la compromettre, voici quelques conseils à suivre, particulièrement pour les animaux asthmatiques.

J’estime que 2 à 3 % des chats font de l’asthme et, chez les chiens, particulièrement ceux de petite taille, ça peut aller jusqu’à 10 % , dit Danny Joffe, directeur médical des cliniques vétérinaires VCA Canada. Beaucoup d’animaux sont donc sensibles à la fumée.

Pour déterminer si son animal de compagnie fait de l’asthme, il faut être attentif aux mêmes signes qu’un humain : toux, éternuements, écoulement nasal. Il est parfois difficile de voir que son animal de compagnie a des problèmes respiratoires. Mieux vaut donc le faire évaluer par un vétérinaire.

Les chats, particulièrement, sont très habiles à cacher leur maladie à leurs maîtres. Donc, leur problème peut passer d’inaperçu à dangereux très rapidement.

Danny Joffe, directeur médical des cliniques vétérinaires VCA Canada

Les chevaux aussi font de l’asthme, dit pour sa part, le professeur à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Calgary et spécialiste équin Renaud Léguillette.

On a fait une étude il y a quelques années en Alberta, dans des écuries. On a prélevé du liquide des poumons de chevaux et on a trouvé une prévalence d’inflammation dans le poumon, qui est un signe d’asthme, de plus de 60 %, dit-il.

La ville de Vancouver, au loin, obscurcie par un brouillard de fumée.

Lorsque la fumée est visible à l'oeil nu, il ne faut pas faire faire d'exercice aux animaux.

Photo : ben nelms/cbc / Ben Nelms

Il explique que le foin dont sont nourris les chevaux est rempli de poussières, de pollen et d’allergènes microscopiques qui peuvent aggraver des problèmes respiratoires existants.

L’asthme, c’est une sensibilité, on l’a toujours.

Renaud Léguillette, professeur à la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Calgary

Tout comme les humains, il y a des animaux plus sensibles à la fumée des feux de forêt que d’autres, en raison de leur asthme, continue-t-il.

À lire aussi :

Que faire pendant des épisodes de mauvaise qualité de l’air?

Lorsque la qualité de l’air diminue substantiellement, les autorités de santé publique recommandent aux humains de ne pas sortir à l’extérieur et d’éviter l’exercice soutenu. Ce devrait être la même chose pour les animaux de compagnie, croient les deux experts.

Les chats devraient rester à l’intérieur, et les chiens aussi, sauf pour faire leurs besoins. Ce n’est pas le temps d’aller faire de longues promenades et de leur lancer la balle.

Danny Joffe, directeur médical des cliniques vétérinaires VCA Canada

À ceux qui craignent que leur animal manque d’activité, il dit ceci : C’est pire de faire de l’exercice dans un mauvais environnement que de ne pas faire d’exercice du tout.

Un chien court sur une pelouse, une balle de tennis dans la bouche.

Mieux vaut s'amuser avec son chien à l'intérieur pendant les épisodes de mauvaise qualité de l'air.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Quant aux chevaux, il peut être sage de les rentrer à l’écurie si l’épisode de mauvaise qualité de l’air est bref, mais comme les écuries sont souvent mal isolées, l'air pourrait y être aussi mauvais qu'à l’extérieur. Les chevaux ne devraient surtout pas faire d'exercice intensif.

C’est une question de gros bon sens, rappelle Renaud Léguillette. Si vous avez de la difficulté à respirer, ils auront encore plus de difficulté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !