•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une maternelle 4 ans en pleine nature

Une éducatrice est en train de chanter devant des enfants, guitare à la main.

Le CMI a pris le pari de faire de sa classe maternelle 4 ans, une classe extérieure.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Ils ont 4 ans et ils commencent une toute nouvelle aventure... à l'orée de leur parcours scolaire. Ils ne sont pas sur les bancs d'école, mais plutôt à l'extérieur sur de rudimentaires bûches en bois. Le Collège Marie-de-l'Incarnation de Trois-Rivières a décidé de faire de sa classe de maternelle 4 ans, une classe en nature.

L'établissement fait le pari qu'il n'y a pas de mauvaise température, que de mauvais équipements. Outre les contraintes liées à la COVID-19, le défi est double : non seulement on accueille une première classe constituée d'aussi jeunes enfants en près de 325 ans d'existence, mais on leur propose aussi un contexte pédagogique nouveau.

Le CMI souhaite poursuivre l'oeuvre éducative des Ursulines et profite d'ailleurs des installations des soeurs, notamment des grands jardins. Chaque enfant va d'ailleurs adopter un arbre prochainement et suivre sa croissance.

Une enfant écrit au sol à l'aide d'une craie.

Les enfants découvrent la matière scolaire en pleine nature.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Les élèves passent environ la moitié de leur temps de classe dehors, beau temps, mauvais temps, ce qui implique une grande adaptation pour les enseignants qui ont encore peu de modèles de références.

Il y a quelque chose à faire ici au Québec, on a quand même quatre belles saisons, alors il y a de quoi explorer la nature et en tirer le maximum au niveau pédagogique, dit Annie Cossette, directrice pédagogique adjointe au préscolaire et primaire.

« C'est l'aboutissement de plusieurs plusieurs années de travail! »

— Une citation de  Annie Cossette, directrice pédagogique adjointe au préscolaire et primaire, Collège Marie-de-l'incarnation

L'observation et l'identification d'insectes, l'initiation à la raquette et l'éveil aux mathématiques avec des objets présents dans la nature font partie des activités au programme de l'année scolaire.

Des enfants colorent le sol à l'aide de craie.

Les enfants sont appelés à écrire au sol pour l'apprentissage scolaire, dans ce contexte de classe extérieure.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Moins de deux semaines après la rentrée, l'enseignante de la classe de maternelle 4 ans, Marylène Pinard, note déjà des bienfaits.

« Ils développent leur sens de l'observation. Ils cherchent constamment ces petits de 4 ans à trouver un petit élément extraordinaire, j'ai le goût de dire un trésor! »

— Une citation de  Marylène Pinard, enseignante au préscolaire, Collège Marie-de-l'incarnation

Hier, il y a un petit garçon qui m'est arrivé avec une pomme de pin à moitié grugée par un écureuil, relate-t-elle. Un autre jour, ce sera une roche un peu brillante, une feuille qui a une couleur qui sort de l'ordinaire. Ils sont à l’affût de tout ce qu'il y a autour d'eux et c'est ça la magie de la nature et du moment présent.

Trois enfants jouent dans une flaque d'eau.

Les enfants vont à l'extérieur beau temps, mauvais temps.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Une initiative prisée

Pour l'instant, le programme n'est pas subventionné par le ministère de l'Éducation. Au point de vue financier, les frais de scolarité de 7500 $ pour l'année ne semblent pas refroidir l'ardeur des parents. Déjà, les 15 places disponibles pour la prochaine rentrée scolaire sont comblées et plusieurs enfants sont sur une liste d'attente, de sorte qu'une deuxième classe pourrait être offerte.

Il y a beaucoup de bouche à oreille, les gens en parlent, note Marylène Pinard. Il y a un engouement des gens pour ce type de pédagogie qui apporte de belles valeurs et un beau côté physique aux enfants.

Des portes ouvertes, sur rendez-vous, auront lieu le 17 octobre prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !