•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feu vert aux chorales et instruments à vent à Terre-Neuve-et-Labrador

Gros plan sur des partitions de musique classique qui ont été déposées sur un clavier de piano.

La province demande aux chanteurs et musiciens de ne pas partager leurs partitions.

Photo : Pixabay / Steve Buissinne

Radio-Canada

Les chanteurs et musiciens de Terre-Neuve-et-Labrador peuvent à nouveau se rassembler pour faire de la musique. Ils doivent toutefois se conformer à une longue liste de restrictions.

Le gouvernement provincial a publié jeudi matin des lignes directrices concernant les chants de groupe et les instruments à vent, donnant le feu vert aux activités musicales, qui représentent un risque élevé pour la transmission de la COVID-19.

Un maximum de 100 musiciens et chanteurs peut se rassembler selon ces directives. Ils ne peuvent le faire qu’à l’initiative des organisations communautaires, des organisations religieuses ou des établissements d'enseignement. Ce ne sont cependant que 30 personnes qui sont autorisées à chanter ou à jouer en même temps. Toutes les séances doivent durer une heure ou moins.

Plusieurs membres de la Shallaway Youth Choir sur une scène en train de chanter.

La Shallaway Youth Choir a tenu des répétitions en ligne en attendant que l'exercice en personne redevienne possible.

Photo : @SeghizziGrandPrix/Facebook

La pandémie a bouleversé plusieurs chorales, les communautés qu’elles forment et leurs répétitions.Certains groupes ont tenté de garder contact en répétant par vidéoconférence.

Port du masque obligatoire

Autre consigne importante : toute personne faisant partie d'une chorale ou d'un groupe de chant doit porter un masque, même lorsqu'elle chante. Les lignes directrices demandent aussi aux gens d'envisager de chanter en plus petits groupes et à des volumes plus faibles lorsque cela est possible.

Les musiciens d’instruments à vent doivent porter un masque lorsqu'ils se déplacent dans la salle de répétition, mais ne sont pas tenus de le faire lorsqu'ils jouent de leur instrument.

La province recommande aux musiciens d'utiliser une combinaison de cloisons en acrylique, de distanciation physique et de couvre-cloches pour leur instrument afin de réduire les risques de transmission du COVID-19.

Tous les musiciens devraient également chanter ou jouer dans la même direction.

La ventilation sera importante

Le nouveau règlement décrit une myriade de façons d'augmenter la circulation de l'air dans les espaces utilisés pour recevoir chorales et orchestres. Du temps doit notamment être imparti entre les répétitions, pour permettre deux échanges/rotations d'air dans la salle utilisée.

Si l’information concernant le temps nécessaire à une rotation d’air dans une pièce donnée n’est pas disponible, les séances doivent être espacées d'une heure. Les règles recommandent également un intervalle d'au moins une demi-heure entre les séances, indépendamment de la ventilation, pour permettre le nettoyage et la désinfection des lieux.

La province demande aussi aux musiciens et chanteurs de ne pas partager les partitions.

Jeudi, aucun nouveau cas de COVID-19 n'avait été signalé à Terre-Neuve-et-Labrador depuis cinq jours. Il reste deux cas actifs, tous deux liés à des voyages internationaux.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !