•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À Regina, le site de Capital Pointe pourrait être transformé en stationnement temporaire

Trou béant au coin de l'avenue Victoria et de la rue Albert à Regina.

Lancé en 2010, le projet a stagné pendant plusieurs années. Les travaux ont finalement été arrêtés en 2017, laissant dans le sol un grand trou que la Ville a dû refermer pour des raisons de sécurité (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Après une saga de plusieurs années, le site de Capital Pointe, qui devait accueillir le plus haut gratte-ciel de Regina, pourrait être temporairement converti en stationnement.

Situé au coin de la rue Albert et de l’avenue Victoria, le terrain devait à l'origine servir à la construction d’un complexe comprenant un hôtel de luxe et des logements en copropriété sur 27 étages.

Lancé en 2010, le projet a stagné pendant plusieurs années. Les travaux ont finalement été arrêtés en 2017, laissant dans le sol un grand trou que la Ville a dû refermer pour des raisons de sécurité.

L'avenir de ce site est revenu dans l'actualité, mercredi, puisqu'il était à l'ordre du jour lors d’une réunion de la commission d’urbanisme de Regina. Celle-ci recommande aux élus d’approuver un changement de zonage afin d’y permettre l’aménagement d’un stationnement pour un an.

Selon la commission, le site pourrait comprendre 87 places pour les voitures, ainsi que 8 places additionnelles pour les vélos et les motos. Elle ajoute que l’espace serait clôturé.

L’acheteur potentiel du terrain serait chargé de couvrir tous les coûts liés aux infrastructures, dit-elle par ailleurs.

Ce projet laisse un goût amer à l’organisme Regina Downtown Business Improvement District, qui contribue au développement et à la promotion du centre-ville de Regina.

Celui-ci souhaite que le stationnement ne soit pas en place plus qu’un an.

Nous espérons qu’on pourra bientôt y développer un projet qui reconnaît et célèbre notre centre-ville, fait savoir l’organisme dans une lettre adressée à la Ville.

Avant que le terrain puisse être utilisé comme stationnement, les recommandations de la commission d’urbanisme devront être soumises aux élus pour approbation finale.

Avec les informations de Theresa Kliem

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !