•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Calgary souhaite devenir une ville-bulle multisports pendant la pandémie

Calgary tente de convaincre les responsables de nombreux sports de la choisir comme ville-bulle cet hiver.

Le centre-ville de Calgary vu au loin.

Calgary voudrait devenir une ville-bulle pour la tenue d'épreuves sportives cet hiver.

Photo : Radio-Canada / Justin Pennell

La Presse canadienne

Alors que le Canada a vu de nombreuses épreuves sportives internationales annulées sur son territoire en raison de la pandémie de COVID-19, Calgary tente de rectifier le tir en offrant de devenir une ville-bulle multisports.

La grande ville voisine, Edmonton, connaît du succès en tant que ville-bulle pour la Ligue nationale de hockey (LNH).

Tourisme Calgary et WinSport Canada, une organisation à but non lucratif qui gère le parc olympique de Calgary, veulent s’en inspirer afin que la métropole albertaine devienne elle aussi une ville-bulle sportive.

Nous avons des discussions avec des sports d’envergure qui pourraient venir établir leur bulle à Calgary, a évoqué le vice-président des ventes de Tourisme Calgary, Carson Ackroyd, à La Presse canadienne.

Nous disposons de nombreuses installations, dont celles situées à WinSport. Où disposerions-nous d'un tel avantage compétitif d'un point de vue des installations? Où pourrait-on établir une bulle qui pourrait accueillir autant d'événements sportifs au même endroit? a-t-il ajouté.

L'Union internationale de patinage, qui chapeaute les épreuves de patinage de vitesse sur la planète, songe à établir sa bulle aux Pays-Bas pour sa saison de longue piste.

La Fédération internationale de ski (FIS) va regrouper ses épreuves de ski alpin en Europe cette saison, après avoir annulé toutes les escales en Amérique du Nord.

Les Coupes du monde de surf des neiges et de ski acrobatique prévues au Canada en 2021 demeurent au calendrier, pour l'instant.

Le Parc olympique du Canada situé à Calgary, un héritage des Jeux olympiques de 1988, doit accueillir une escale de la Coupe du monde de ski acrobatique (bosses) en janvier, suivie d'une étape de la Coupe du monde de surf des neiges en février.

Le directeur général de WinSport, Barry Heck, ne se limite toutefois pas aux sports de glisse extérieurs.

« Beaucoup d'options »

Doté de quatre amphithéâtres répondant aux critères de la LNH, 15 vestiaires, une salle de conférence et une cantine commerciale, WinSport pourrait convenir à de nombreuses disciplines sportives, dont celles en salle.

Nous disposons de beaucoup d'options, a évoqué Barry Heck. Tout est ici, et tout peut être contrôlé.

Le directeur de Ski acro Canada, Peter Judge, a rappelé que le concept de ville-bulle est l'une des possibilités envisagées par la FIS pour présenter une saison de ski acrobatique.

Nous tentons simplement de répondre aux critères qui changent de minute en minute. Nous ferons tout en notre pouvoir afin de présenter des épreuves sportives au Canada. C'est important pour nous, a-t-il assuré.

Nous avons des partenaires d'affaires qui nous ont toujours appuyés dans la tenue d'événements au Canada. Nous croyons fermement que nous pourrons présenter des épreuves au Canada, tout en assurant la sécurité des athlètes et de la population, a-t-il ajouté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !