•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une place militaire commémorative inaugurée à Arvida

Le conseiller municipal Carl Dufour, la mairesse de Saguenay, Josée Néron, le président de la Légion royale canadienne, Steeve Brown, et le commandant de la base militaire de Bagotville, Normand Gagné.

La place a été inaugurée mercredi matin.

Photo : Radio-Canada / Mireille Chayer

C’est au son de la trompette que la Ville de Saguenay a officiellement inauguré, mercredi matin, une nouvelle place commémorative au coin du boulevard Mellon et de la rue Édison, dans le secteur d’Arvida.

Un canon antiaérien a été installé sur les lieux pour souligner l’effort militaire de l’ancienne ville lors de la Seconde Guerre mondiale. Une plaque et un panneau informatif ont aussi été dévoilés.

Ces événements, même si c’est une partie malheureuse de notre histoire, doivent demeurer dans nos souvenirs, tout simplement par respect pour les hommes et les femmes qui ont donné leur vie, qui ont servi pour nous permettre de conserver notre liberté, a soutenu la mairesse de Saguenay, Josée Néron.

À l’époque de la guerre, l’aluminerie produisait du métal qui était utilisé pour la fabrication de matériel, dont des avions de chasse. Des milliers de soldats avaient alors été postés dans la ville d'Arvida pour protéger les installations de la compagnie Alcan.

Le canon et des militaires lors de la cérémonie d'inauguration.

Le canon antiaérien a été installé au coin du boulevard Mellon et de la rue Édison.

Photo : Radio-Canada / Mireille Chayer

La cérémonie de mercredi marquait l’aboutissement de quatre ans de démarches. La mairesse Josée Néron a précisé que Saguenay avait pris le temps d’analyser plusieurs emplacements potentiels avant d’arrêter son choix sur celui d’Arvida.

Des dizaines de personnes, dont plusieurs vétérans, ont assisté à l’événement qui s’est terminé par le survol des lieux par deux avions CF-18.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !