•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'accès à l'île Georges est prolongé en raison d'un fort intérêt

Un homme, une femme et une fille sont sur un bateau au large de l'Île Georges.

L’accès des visiteurs au lieu historique national de l’Île-Georges est assuré par Ambassatours Gray Line.

Photo : Gracieuseté de Nicolle Leblanc

Olivier Lefebvre

La saison des visiteurs au lieu historique national de l'Île-Georges, dans le havre d'Halifax, en Nouvelle-Écosse, est prolongée de plusieurs semaines, annonce Parcs Canada.

Compte tenu du fort intérêt exprimé, écrit l'agence fédérale dans un communiqué, cinq fins de semaine consécutives ont été ajoutées au calendrier, la première étant celle des 12 et 13 septembre.

La dernière chance pour visiter le lieu historique national cette année sera donc le week-end des 10 et 11 octobre.

Le lieu historique national de l'Île-Georges avait partiellement ouvert au public, au mois d'août, pour la première fois depuis plusieurs générations. La demande en billets a été élevée, selon ce qu'a indiqué Parcs Canada.

Vue aérienne de l'île Georges et d'Halifax.

L’île a notamment servi de camp d’emprisonnement pour de nombreux Acadiens avant leur déportation.

Photo : Getty Images / shaunl

Andy Fillmore, le député d'Halifax et secrétaire parlementaire de la ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, s'est réjoui de la popularité du lieu.

Nous ajoutons plus de voyages et nous prolongeons le nombre de fins de semaine, et ce, jusqu’à l’Action de grâce, pour permettre à plus de visiteurs de se plonger dans l’histoire et l’écologie de cette île. J’encourage fortement tout le monde à visiter et à profiter de ce joyau émeraude du port d'Halifax, a-t-il déclaré par voie de communiqué.

Un sombre passé

L’île a joué de multiples rôles dans l’histoire, notamment celui de camp d’emprisonnement pour de nombreux Acadiens avant leur déportation.

L'île Georges reste méconnue du grand public malgré sa proximité au centre-ville d'Halifax.

L'île Georges reste méconnue du grand public malgré sa proximité au centre-ville d'Halifax.

Photo : Radio-Canada / Olivier Lefebvre

L'agence fédérale indique poursuivre ses consultations auprès de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse et de partenaires autochtones.

Cela pour s'assurer que l'expérience de visite soit représentative de l’ensemble de l’histoire complexe liée à cette zone névralgique du port d’Halifax, écrit-t-elle.

L’accès des visiteurs au lieu historique national de l’Île-Georges est assuré par Ambassatours Gray Line. Parcs Canada recommande aux visiteurs de réserver afin de garantir leurs places. L’achat de billets peut se faire en ligne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !