•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La toux de chenil se répand chez les chiens à l’Île-du-Prince-Édouard

Deux petits chiens.

La toux de chenil s'attaque aux chiens, mais non aux humains, et les chiens à museau court sont plus à risque de souffrir de complications.

Photo : CBC/Daniel Igne-Jajalla

Radio-Canada

Des vétérinaires préviennent les propriétaires de chiens d’une éclosion de toux de chenil à l’Île-du-Prince-Édouard.

Les symptômes de cette maladie respiratoire, aussi appelée laryngotrachéite infectieuse du chien, ressemblent un peu à ceux du rhume chez les humains, explique la Dre Claudia Lister, de l’hôpital vétérinaire de New Perth.

La maladie est très contagieuse chez les chiens, mais elle n’est pas transmissible aux humains, précise-t-elle.

Le nombre de cas chez les chiens augmente depuis une dizaine de jours ou deux semaines, estime la Dre Lister. Elle recommande aux propriétaires d’être attentifs aux quintes de toux sèche chez leur chien.

Trois petits chiens devant une porte

Les chiens qui risquent de contracter cette maladie fréquentent des lieux qui regroupent plusieurs chiens, comme les chenils (archives).

Photo : Richard Paquette

La maladie se transmet d’un chien à l’autre lorsqu’ils sont en groupe, explique-t-elle. Les établissements qui en accueillent, comme les chenils et les toiletteurs d’animaux, devraient être particulièrement prudents.

Le virus responsable de la maladie se transmet par les gouttelettes de salive expulsées lors de la toux.

Si le chien n'a qu’un peu de toux sèche, il peut en guérir par lui-même, précise Claudia Lister. Les chiens plus gravement atteints peuvent tousser de façon très rauque pendant plusieurs semaines. Dans les cas les plus graves, l’animal peut aussi avoir des écoulements aux yeux et à la gueule et perdre son appétit.

Si le chien malade mange et reste alerte, il n’est pas nécessaire de lui faire subir un examen médical, indique la Dre Lister.

Elle ne recommande pas aux propriétaires d’administrer à leur chien un médicament conçu pour les humains. Certains de ces médicaments peuvent être dangereux chez les animaux et il vaut mieux laisser ce soin aux vétérinaires, explique-t-elle.

Le petit « Balou » sous l'effet de la toux de chenil

Le chenil Fionavar à Charlottetown signale dans une publication sur Facebook qu’il a été informé d’une éclosion de toux de chenil dans la province. La préposée Kelsey Butts affirme que l’établissement veut s'assurer que tous les chiens qu’il accueille ont été vaccinés. Elle ajoute que le personnel consulte les dossiers des clients pour vérifier cela.

La société de protection des animaux de l’Île-du-Prince-Édouard indique que tous les chiens dans les refuges sont vaccinés par précaution, et que si on soupçonne qu’un chien est atteint de la toux de chenil, il est séparé des autres.

Pas de morts récentes de chiens atteints

La Dre Claudia Lister ajoute qu’elle n’a pas entendu parler d’un chien qui serait mort de la toux de chenil cette année, mais elle dit que cette maladie a entraîné la mort de quelques chiens dans la province il y a quelques années.

Les chiens qui ont déjà des problèmes respiratoires et ceux dont le museau est court, comme les shih tzus ou les carlins, sont à plus à risque de souffrir de complications.

Avec les renseignements de Tony Davis, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !