•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un vol annulé à cause d’une dispute sur le port du masque des enfants

Safwan Choudhry tient un billet d'avion dans ses mains dans une rue résidentielle.

Safwan Choudhry affirme que des agents de WestJet lui ont demandé de mettre un masque sur sa fillette de 19 mois.

Photo : Radio-Canada / Hala Ghonaim

Radio-Canada

Un vol entre Calgary et Toronto a été annulé mardi matin en raison d’une dispute survenue entre les agents de bord et une famille sur le port obligatoire du masque pour les enfants.

Safwan Choudhry retournait chez lui avec sa femme et ses deux filles : Zupda, 3 ans et Zara, 19 mois. Il affirme que l’équipage les a approchés, alors que l’avion s’apprêtait à décoller, pour leur demander de faire porter un couvre-visage à leurs deux fillettes. 

La plus vieille l’a revêtu sans résistance, mais la plus jeune s’est mise à crier de manière hystérique, à tel point qu'elle a vomi, raconte Safwan Choudry.

Nous étions surpris qu’une enfant de 19 mois ait besoin de porter le masque, explique M. Choudhry. Selon lui, personne ne leur avait demandé de faire porter un couvre-visage aux enfants à l'aller. Ils nous ont dit que tout le monde devait sortir de l’avion, poursuit l'homme.

La version de WestJet

Sauf exception médicale, Transports Canada exige que tous les passagers de plus de 2 ans portent un masque dans l'avion. WestJet a récemment fait part de sa politique de tolérance zéro à l'égard des personnes qui ne se conformeraient pas à cette directive. 

Le transporteur aérien conteste cependant la version des événements comme décrits par la famille. Selon la porte-parole Lauren Stewart, l’équipage tentait d’appliquer l’obligation du port du masque pour la plus âgée des deux fillettes. Elle ajoute que les agents de bord ont accès au manifeste du vol qui leur donne l’âge des passagers. 

Dans un courriel, la porte-parole ajoute que la famille voyageait à l'aide de billets d’employés et que de tels passagers doivent avoir un comportement irréprochable. 

Intervention de la police

Safwan Choudhry est en colère en raison de la façon dont WestJet a géré l’incident. Il affirme que lorsque sa petite a vomi, les agents de bord ont menacé sa femme de la faire arrêter par la police.

La police de Calgary confirme être intervenue pour maintenir la paix.

Des policiers se tiennent devant une porte d'embarquement à l'aéroport de Calgary.

La police de Calgary est intervenue à la demande de WestJet.

Photo : Courtoisie de Safwan Choudhry

L’arrivée des agents a cependant généré des protestations chez d’autres passagers. M. Choudhry a fourni des vidéos à CBC sur lesquelles on peut entendre de nombreuses personnes se plaindre. 

Une autre vidéo montre d’ailleurs un agent de police expliquer que la situation initiale était résolue, mais qu’en raison du comportement des autres passagers, l’équipage ne se sentait pas à l'aise de voyager. 

Une passagère, Marian Nur, a confirmé que la famille n’a jamais élevé la voix et qu'elle tentait tant bien que mal de se conformer aux directives de l’équipage. Elle estime que la réponse du transporteur aérien a été inadéquate. 

Selon Safwan Choudhry, aucun employé de WestJet n'a contacté la famille depuis l’incident. Celle-ci souhaite des excuses de la part du transporteur. 

Avec les informations d'Hala Ghonaim

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !