•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Val-d’Or se réjouit du nouveau système d’alertes régionales pour la COVID-19

7472396C-3492-4630-82F7-5293C72F5979

Pierre Corbeil, maire de Val-d'Or (archives)

Photo : Radio-Canada / Marc-Andre Landry

Le maire de Val-d’Or, Pierre Corbeil voit d’un très bon oeil la mise en place du nouveau système d’alertes régionales pour la COVID-19, annoncé mardi par le gouvernement du Québec.

Le maire rappelle que la région a somme toute été épargnée par les éclosions majeures depuis le début de la pandémie, grâce aux efforts de la population.

Avec une économie qui reprend de la vigueur après une pause forcée, Pierre Corbeil se réjouit de voir l’Abitibi-Témiscamingue identifiée comme une zone verte.

Tableau illustrant l'approche adaptée aux différentes régions et aux différents milieux.

Tableau illustrant l'approche adaptée aux différentes régions et aux différents milieux.

Photo : .

Toutes les mesures que le gouvernement va prendre pour éviter le mur-à-mur, ça me réjouit, parce que ce n’est pas partout pareil, lance-t-il. Pourquoi fermer tout monde quand on est capable de le faire d’une façon un peu plus précise? Ils sont en mesure, avec la quantité de tests effectués et la vigilance des autorités de santé publique, de voir où sont les problématiques et où il y a des ajustements à faire. C’est bénéfique pour la région et pour tout le Québec.

Impact budgétaire

Par ailleurs, le maire Corbeil ignore toujours l’impact réel qu’aura la COVID-19 sur les finances de Val-d’Or en 2020 et sur la préparation du budget de la prochaine année.

La compilation des dépenses supplémentaires est toujours en cours et les municipalités misent sur une aide gouvernementale pour éponger les pertes encourues depuis mars.

On va travailler fort pour réduire l’impact sur le compte de taxes, mais on fait aussi des représentations pour que l’aide du Fédéral transféré aux provinces pour le transport collectif puisse aider tout le monde municipal, même les villes que ça touche plus ou moins, comme Val-d’Or, souligne-t-il.

Pierre Corbeil demeure confiant que l’exercice budgétaire, qui débutera sous peu, puisse se faire sans mauvaise surprise.

Oui il y a une pause, mais l’activité économique a repris et c’est très actif dans des secteurs comme le marché immobilier secondaire et la rénovation, note le maire. Ça devrait nous amener des revenus supplémentaires en droits de mutation et en permis. Aussi, on a eu des dépenses en moins avec la réduction des services, notamment au niveau de la culture. L’exercice sera délicat, mais, au net, on veut que ça ait un impact le plus minime possible pour les contribuables.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !