•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yarmouth espère que le vote en ligne encouragera plus d'électeurs à voter

Un ipad qui permet le vote en ligne.

Tenues tous les quatre ans, les élections municipales auront lieu le 17 octobre 2020 partout en Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le président des élections municipales de la Municipalité de Yarmouth, dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, espère que la transition vers un vote 100 % électronique encouragera plus d'électeurs à voter.

La Municipalité de Yarmouth n'a jamais tenu de vote en ligne et ne prévoyait pas le mettre en place cette année. Mais elle fait maintenant partie de la vingtaine de municipalités en Nouvelle-Écosse qui aura un scrutin uniquement en ligne le 17 octobre.

C'est difficile de s'adapter au changement, mais avec la pandémie, je crois que les gens se sont habitués à faire les choses différemment. Notre but, c'est de nous assurer qu'on puisse appuyer les électeurs dans cette nouvelle démarche, explique Victoria Brooks, la directrice générale de la Municipalité de Yarmouth.

Victoria Brooks, directrice générale de la Municipalité de Yarmouth.

Victoria Brooks, directrice générale de la Municipalité de Yarmouth.

Photo : Radio-Canada

Afin d'aider l'électorat, une démonstration du système électronique a été présentée la semaine dernière. Pour les résidents qui s'inquiètent de la qualité de leur connexion Internet, qui croient qu'ils auront besoin d'aide, ou qui ne veulent tout simplement pas voter de la maison, il y aura un kiosque d'aide au bureau de la municipalité.

Il y a des gens qui veulent tout simplement voter en personne, avance Dean Fuller, le directeur des élections. Mais, il n'y aura pas de bulletins de vote en papier. Le kiosque a simplement pour but d'aider les gens à voter. Ce sera comme les autres scrutins, mais on remplace le papier avec un iPad.

Même avec cet encadrement, beaucoup de gens s'inquiètent de la sécurité d'un tel système électronique pour des questions comme le vol d'identité ou la fraude électorale.

Des craintes qui sont fondées, selon Steve Waterhouse, expert en cybersécurité.

On le voit quasi sur une base hebdomadaire, il y a des fuites d'information, il y a des attaques contre des sites, des interdictions d'utiliser des sites [...] On ne veut se retrouver incapables de faire valoir notre droit fondamental dans cette démocratie.

Mais Steve Waterhouse croit tout de même qu'on doit aller de l'avant avec le vote électronique et l'améliorer en cours de route, comme l'ont déjà fait plusieurs pays.

D’après le reportage de Paul Légère

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !