•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les villes de papier, de la Québécoise Dominique Fortier, en lice pour le prix Renaudot

Portrait.

L'autrice et traductrice Dominique Fortier

Photo : Page Facebook de Dominique Fortier

Radio-Canada

Le livre Les villes de papier, de l’écrivaine québécoise Dominique Fortier, a été sélectionné pour intégrer la première liste du prestigieux prix littéraire Renaudot.

Je ne m’y attendais tellement pas, a dit Dominique Fortier en entrevue à Radio-Canada. Au départ, j’ai cru que c’était une erreur. Il a fallu que je lise plusieurs fois mon nom pour en croire mes yeux.

Ce roman imagine la vie de la poète américaine Emily Dickinson, qui a vécu au 19e siècle, mais dont on ne sait presque rien. 

De voir que mon livre a été lu et aimé est à la fois un bonheur et un soulagement.

Dominique Fortier, autrice

En tout, 20 titres ont été choisis : 14 romans et 6 essais. Les villes de papier figure dans la catégorie des essais, car c’est ainsi que la maison d’édition Grasset a catégorisé ce livre qui amalgame roman, biographie et essai. 

Publication cette semaine en France

Publié au Québec aux éditions Alto en 2018, Les villes de papier paraît ce mercredi en France aux éditions Grasset dans une version légèrement différente. 

Des poèmes d’Emily Dickinson et des traductions ont été ajoutés, et on a changé quelques expressions québécoises qui pouvaient être difficiles à comprendre pour un public français, précise Dominique Fortier. 

Au même moment où elle a envoyé le manuscrit de son livre à son éditeur québécois, Dominique Fortier en a envoyé une copie à Grasset sous un pseudonyme comme si elle envoyait une bouteille à la mer. Je voulais que mon texte parle de lui-même, raconte celle qui désirait être publiée par cette maison d’édition qu’elle aime et qu’elle respecte.

Un prix attribué le 10 novembre

Par le passé, le jury du prix Renaudot, remis chaque année à Paris, a décidé de couronner un livre qui ne faisait pourtant pas partie de la liste des finalistes. 

Ça a été le cas l’an dernier lorsque le prix Renaudot a été attribué à Sylvain Tesson pour son roman La panthère des neiges

Le prix Renaudot sera décerné le 10 novembre prochain.

Un crime sans importance, d’Irène Frain, Nature humaine, de Serge Joncour, Les évasions particulières, de Véronique Olmi, Histoire du fils, de Marie-Hélène Lafon, et Le pont de Bezon, de Jean Rolin, font partie des romans sélectionnés. 

Avec les informations de Le Figaro

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !