•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'importance de bien connaître ses associés pour prévenir les fraudes

Femme anonyme qui compte des billets de 100 $

Des mécanismes peuvent être mis en place pour prévenir les fraudes en milieu de travail.

Photo : Shutterstock

L’ancien associé des propriétaires du DT Bistro de Sherbrooke, Louis-François Morel, fait face à 4 chefs d’accusations de fraude, vol et de fabrication de faux documents.

Entre juin 2015 et août 2018, il aurait dérobé aux propriétaires du restaurant d’importantes sommes d’argent et des bouteilles de vin dépassant 5000$.

Louis-François Morel a comparu mercredi au palais de justice de Sherbrooke et son retour devant le tribunal a été fixé au 17 novembre.

Par ailleurs, il faut savoir que des mécanismes de reddition de comptes peuvent être mis en place lors de la signature ou l’exécution d’un contrat d'affaires afin que les associés puissent répondre de l'exercice de leurs pouvoirs.

Le professeur Patrick Mignault, spécialiste en droit des affaires à la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke, explique qu’il est important de bien connaître les partenaires avec qui on s’associe.

Si on prend l'exemple d'un contrat d'emploi, avant d'embaucher quelqu'un, on fait des entrevues, on se fixe des objectifs et on tente d'avoir des informations sur la personne qui va occuper le poste. Cette façon d’agir est la même qui doit guider les personnes qui signent un contrat d’affaires.

Patrick Mignault, professeur à la Faculté de droit de l'Université de Sherbrooke

Selon l'Association of Certified Fraud Examiners, une organisation qui vise à réduire les fraudes commerciales dans le monde, des comportements peuvent nous donner des indices qu'un employé a des agissements frauduleux.

Par exemple, il vit au-dessus de ses moyens ou il a des difficultés financières, il exerce un grand contrôle sur ses tâches ou est réticent à les partager ou encore il peut vivre un divorce ou un problème d'ordre personnel.

Selon le professeur Patrick Mignault, les gens vont tenter de cacher leurs comportements déviants, ce qui rend la fraude difficile à détecter.

Les fraudes commises en milieu de travail peuvent avoir des conséquences importantes pour les entreprises, pouvant aller jusqu'à la faillite.

Une fraude de plus de 5000$ est une infraction punissable d'un maximum de 14 ans de prison et une personne trouvée coupable de fabrication de faux documents s'expose à un maximum de 10 ans de prison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !