•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un concert entamé en 2001 change d’accord pour la première fois depuis 7 ans 

Un orgue dans une vieille église.

L'orgue qui fait résonner « As Slow as Possible » à Halberstadt, en Allemagne.

Photo : Reuters / MICHELE TANTUSSI

Radio-Canada

Depuis plus de 18 ans, l’œuvre As Slow as Possible, du compositeur John Cage, est jouée par l’orgue d’une église allemande. Samedi, pour la première fois depuis sept ans, l’orgue a interprété un nouvel accord de ce récital qui ne devrait s’achever qu’en… 2640. 

Une petite foule de mélomanes s’est réunie samedi à l’église Saint-Burchardi de Halberstadt, située entre Hanovre et Berlin, pour assister à ce changement de note, le quatorzième depuis le 5 septembre 2001. C’est à cette date que l’orgue a commencé à faire entendre As Slow as Possible, de John Cage. 

Ce compositeur américain, qui est mort en 1992 à 79 ans, est aussi connu pour avoir créé 4’33”, où aucune note n’est jouée pendant les 4 minutes et 33 secondes que dure le morceau. 

Imaginée, en 1985, pour le piano, As Slow as Possible a été adaptée pour l’orgue en 1987. Contrairement au piano, l’orgue peut produire un son à l’infini. Nul besoin d’organiste pour rester au clavier puisque des sacs de sable sont posés sur les pédales de l’orgue.

Un récital qui résiste à la pandémie de COVID-19

À 15 heures, samedi, le compositeur Julian Lembke et la soprano Johanna Vargas, tous deux portant des gants blancs, ont enfoncé deux nouveaux tuyaux dans l’orgue afin de créer un nouvel accord de sept notes. Cet accord s’ajoute aux cinq notes qui résonnaient déjà. 

« Contrairement aux Jeux olympiques ou au Forum économique de Davos, nous ne pouvions pas le reporter [en raison de la pandémie de COVID-19] », a déclaré au public, présent samedi, Rainer Neugebauer, qui dirige la fondation John Cage Organ. « Ce changement d’accord devait se faire. »

Le prochain changement est prévu pour février 2022. 

L’orgue, un instrument capable de traverser les siècles

John Cage avait donné comme instruction de jouer son œuvre le plus lentement possible. Le choix d’étaler l’interprétation d’As Slow as Possible sur 639 ans a été fait par un groupe de musicologues, d’organistes, de spécialistes de la composition musicale et de philosophes en Allemagne en 1998. 

Ces personnes ont eu l’idée de faire jouer As Slow as Possible pendant le même nombre d’années qui s’est écoulé entre la fabrication du premier orgue moderne, en 1361, à Halberstadt et le passage au 21e siècle. Le plus vieil orgue du monde encore actif date des années 1430. 

Au regard de notre époque effrénée, ce projet est une forme de tentative de décélération, de "découverte de la lenteur" et, tel un arbre musical planté, il se veut un symbole de confiance dans le futur, précise le site Internet de l'oeu (Nouvelle fenêtre)vre artistique (Nouvelle fenêtre).

Le récital pourra-t-il se poursuivre jusqu’en 2640 comme prévu? Pour le moment, l’équivalent de plus de 1,5 million de dollars canadiens a été récolté en dons privés, mais ces derniers ont récemment connu une baisse. 

Avec les informations de The New York Times, et CNN

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !