•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le déversement d'eaux usées se poursuit à Trois-Rivières pour une durée indéterminée

La fuite vue de haut : une colonne brune dans la rivière.

Vu des airs : endroit où les eaux usées sont déversées dans la rivière Saint-Maurice, à Trois-Rivières, près du fleuve Saint-Laurent.

Photo : Image de courtoisie

Radio-Canada

Le déversement d’eaux usées qui dure depuis maintenant une semaine à Trois-Rivières devra se poursuivre au moins jusqu'à mercredi, en raison d'un autre bris survenu sur une conduite.

Le plan d'action pour la réparation de la conduite fissurée sera dévoilé mercredi et, d’ici là, il est impossible de prédire quand le déversement prendra fin, a indiqué la Ville par voie de communiqué, mardi après-midi.

La Ville de Trois-Rivières explique qu'un seul entrepreneur possède l'expertise pour réparer ce type de conduite.

La nouvelle fissure a été découverte dans la nuit de lundi à mardi, dans le secteur de Sainte-Marthe-du-Cap, à proximité du boulevard J.-Réal-Desrosiers et du rang Saint-Malo, non loin d'unterrain de golf qui en a subi les répercussions.

Fuite de près dans la rivière.

Environ 70 millions de litres d'eaux usées de Trois-Rivières sont déversés chaque jour dans la rivière Saint-Maurice, près du fleuve Saint-Laurent.

Photo : Image de courtoisie

En fin d'après-midi, mercredi, les employés municipaux étaient toujours en train d'effectuer des travaux d'excavation pour déterminer l'état de la conduite.

Depuis le début de travaux, le 1er septembre, 70 millions de litres d’eaux usées sont déversés chaque jour dans la rivière Saint-Maurice, à proximité du fleuve Saint-Laurent.

Machinerie qui enlève la terre.

Des travaux d'excavation ont eu lieu mardi près du terrain de golf Le Marthelinois, dans le secteur Sainte-Marthe-du-Cap, à Trois-Rivières, pour constater l'état de la conduite qui est brisée.

Photo : Radio-Canada

Un deuxième bris, un des « pires scénarios »

C’est lors de la mise en service de la conduite que les équipes ont constaté qu’une fissure était présente.

À 4 h cette nuit, j’ai eu un appel comme quoi il y aurait probablement une autre fissure qui a été recensée. Je me suis rendu sur les lieux et, effectivement, on voit qu’il y a de l’eau en surface, donc il va falloir, par excavation, aller constater l’état des dégâts, a expliqué le maire Jean Lamarche, en entrevue à l'émission Toujours le matin.

Ça faisait partie des pires scénarios qu’il y ait une deuxième fissure et, effectivement, il y en a une.

Une citation de :Jean Lamarche, maire de Trois-Rivières

En attendant un verdict précis, [la Ville] est dans l’obligation de poursuivre le déversement dans la rivière Saint-Maurice et le fleuve Saint-Laurent, comme l’a recommandé le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, a indiqué la Ville dans un communiqué envoyé mardi matin.

Des plans d'eau à éviter

La Ville de Trois-Rivières demande à la population d'éviter d'entrer en contact avec les étangs Sacré-Coeur, du Moulin et du Sanctuaire.

Le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Guillaume Cholette-Janson, affirme que des rubans seront installés pour bien délimiter les zones à éviter.

La Ville craint que des eaux usées ne se retrouvent dans ces étangs.

De l'eau brune qui fait des bulles.

Eaux usées près de là où une conduite s'est à nouveau brisée, dans la nuit de lundi à mardi.

Photo : Radio-Canada

Diminution de la consommation d'eau

Depuis le début des travaux, la Ville a demandé aux citoyens de diminuer leur consommation d'eau pour réduire l'impact de ce déversement sur l'environnement.

À la suite de cet appel, la Ville a constaté une diminution de 6 % à 8 % de l'utilisation de l'eau potable.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !