•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des autobus scolaires convertis en véhicules récréatifs

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Un vieil autobus scolaire en voie d'être transformé.

Un couple de La Baie transforme de vieux autobus scolaires en véhicules récréatifs.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un couple de La Baie transforme de vieux autobus scolaires en véhicules récréatifs (VR) pour ensuite les louer.

Les derniers mois, marqués par la pandémie, ont recelé une opportunité d'affaire pour les entrepreneurs Tricia-Jane Harvey et Marc-André Houde.

Le couple continue de travailler sur un premier autobus afin de le rénover et de le rendre disponible à la location dès l'été prochain.

On a vu l'intérêt pour l'aventure, les activités, le plein air, la van life. De voir à quel point c'est tendance, les gens aiment ça les mini-maisons. Ils aiment ça pouvoir se déplacer.

Tricia-Jane Harvey, entrepreneure

Leur compagnie, RoadLife, récupère d'anciens autobus scolaires considérés en fin de vie.

Les autobus sortent de la circulation scolaire après 12 ans. Les moteurs sont supposés de faire 1 million de kilomètres. Quand ils sortent de la circulation, ils ont environ 350 000 kilomètres au compteur. C'est des moteurs diesel. C'est une consommation d’essence comparable à une camionnette, explique Marc-André Houde.

Marc-André Houde et Tricia-Jane Harvey en entrevue devant un autobus scolaire.

Le couple formé de Marc-André Houde et de Tricia-Jane Harvey croit qu'il existe un marché pour la location d'autobus scolaires convertis en VR.

Photo : Radio-Canada

Après avoir vidé et tout rénové l'intérieur pour rendre les autobus habitables, le couple veut les louer via la plateforme RVezy.

Chaque véhicule requiert un investissement d'environ 20 000 dollars.

On veut vraiment que ça soit une classe au-dessus en termes de luxe et ça va pouvoir accueillir plus de monde aussi qu'un Westfalia ou qu'une petite van, note la copropriétaire.

C’est du rêve pour les gens, partir avec un autobus comme ça, croit son partenaire d’affaires.

Un VR à la sauce aventure

À l'intérieur, l’objectif est que les autobus possèdent toutes les commodités d'un véhicule récréatif normal.

Salle de bain, lits, armoires : le confort d’un VR, mais en bien plus petit et avec une signature aventure.

Le couple espère maintenant obtenir les fonds nécessaires pour agrandir et diversifier sa flotte. Une campagne de financement participatif pourrait être lancée.

Si le projet grossit et que l'engouement est encore plus là qu'on le pense, on aimerait peut-être ça ajouter des Westfalia. Pour l’instant, on va fonctionner avec la plateforme RVezy, mais si on voit que l'engouement est là, on va se faire notre propre plateforme avec nos propres assurances et imaginer de nouveaux concepts.

Marc-André Houde, entrepreneur

D'après le reportage de Philippe L'Heureux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !