•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Il faut maintenant reconnecter avec la réalité » : les cas bondissent à Québec

Un homme passe devant le Bar le Kirouac.

Le Bar le Kirouac est désormais lié à 81 cas de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Félix Morrissette-Beaulieu

La santé publique de la Capitale-Nationale multiplie les avertissements aux citoyens et les exhorte à redoubler de prudence alors que les dernières heures démontrent que la COVID-19 circule davantage qu'à l'été. Au moins quatre résidences pour personnes âgées de Québec sont désormais aux prises avec des éclosions.

Ce qu’on est en train de réaliser, c'est qu’il faut maintenant se reconnecter avec la réalité, prévient le directeur par intérim de la santé publique au CIUSSS de la Capitale-Nationale, le Dr Jacques Girard, en entrevue mardi matin.

Dans le fond, on avait un peu oublié ce qui nous arrivait dans les dernières semaines

Jacques Girard, directeur par intérim de la santé publique au CIUSSS de la Capitale-Nationale

La situation à la résidence Place Alexandra, à Beauport, est la plus préoccupante. Le nombre de personnes infectées par la COVID-19 a explosé lundi, passant de 4 à 26.

De ce nombre, 25 sont des usagers et une personne est une employée.

La Direction de santé publique du CIUSSS de la Capitale-Nationale a ordonné dimanche une interdiction immédiate des visites et des sorties, sauf pour raison médicale, pour tous les usagers et visiteurs.

Ça a été assez rapide comme réaction. On a envoyé une équipe de médecins, d’infirmières, dès qu’on a eu l’évidence qu’il y avait une éclosion. Rapidement, on a fait un dépistage massif. Des mesures pour isoler les étages ont également été mises en place rapidement, selon lui.

Le Dr Girard assure que la situation est maîtrisée pour le moment dans les milieux de soins et que le coronavirus circule de façon modérée.

Place Alexandra, une résidence pour aînés située au 2475 rue Alexandra à Québec.

Place Alexandra, une résidence pour aînés située au 2475 rue Alexandra à Québec

Photo : Radio-Canada

Trois autres foyers d'éclosion existent dans des résidences de Québec. Six cas ont été signalés à la résidence intermédiaire Clairière du Boisé, où les premiers cas ont été confirmés la semaine dernière.

Lundi, la Direction de la santé publique a aussi annoncé deux nouvelles éclosions. Deux personnes, un employé et un usager, sont atteintes au Centre d’hébergement Louis‐Hébert. Deux aînés sont aussi touchés à la résidence privée Kirouac.

Malgré cette situation, les résidences sont mieux préparées qu'au printemps, assure Yves Desjardins, président du Regroupement québécois des résidences privées pour aînés (RQRA).

Il précise qu'au Québec, 22 résidences sur un total d'environ 1700 sont aux prises avec une éclosion. On est beaucoup mieux préparé qu’au printemps. Ça va bien, c’est sous contrôle, croit M. Desjardins.

81 cas liés au Bar le Kirouac

La soirée karaoké du 23 août au Bar le Kirouac, dans le quartier Saint-Sauveur, a pour sa part mené à 81 cas de COVID-19 dans la région de la Capitale-Nationale.

Le CIUSSS précise que 63 personnes ont été infectées par le virus en raison de cette soirée, soit une dizaine de plus que la semaine dernière.

La façade du Bar le Kirouac.

Le bilan du nombre de cas associés au Bar le Kirouac, à Québec, continue d'augmenter

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Ces cas ont généré 18 cas secondaires dans la communauté, notamment dans quatre écoles de la région, pour un total de 81 cas. Il s'agit d'une école de plus que la semaine dernière.

On assiste véritablement à des cas qui nous viennent d'une transmission communautaire. On s'aperçoit qu'il se passe quelque chose, explique Jacques Girard, directeur de santé publique par intérim du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Dr Jacques Girard, directeur de santé publique par intérim au CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Le Dr Jacques Girard, directeur de santé publique par intérim au CIUSSS de la Capitale-Nationale

Photo : Radio-Canada

Limiter les contacts

Avec cette hausse importante de cas positifs dans la région, il serait opportun de limiter ses contacts dans les prochaines semaines, afin de limiter la contagion et les tristes conséquences, prévient M. Girard

Il répète également qu'un reconfinement n'est pas prévu pour le moment. On a encore une marge de manoeuvre.

Il appelle toutefois à la prudence. Il faut faire attention. Le virus circule davantage que cet été. Les contacts sont importants et il faut faire attention.

Lundi, la région de la Capitale-Nationale a fracassé un nouveau record avec 51 nouveaux cas positifs.

Avec la collaboration d'Alain Rochefort

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !