•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour réussi d'une navette spatiale réutilisable par la Chine

La fusée décolle.

La fusée porteuse chinoise Longue Marche-2F qui transporte le vaisseau spatial habité Shenzhou-11 décolle de la plateforme de lancement du Centre de lancement de satellites de Jiuquan, en Chine, le 17 octobre 2016.

Photo : afp via getty images / STR

Radio-Canada

Une navette spatiale expérimentale réutilisable lancée en orbite vendredi par la Chine est revenue avec succès sur le site qu'on lui avait désigné dimanche, a rapporté l'agence de presse officielle Xinhua.

La mission est restée discrète et les médias d'État n'ont pas encore publié de photos ou d'images vidéo du lancement et de l'atterrissage du vaisseau spatial.

Peu de détails ont été donnés sur les technologies qui ont été testées, mis à part l’utilisation lors du lancement d’une fusée porteuse Longue Marche-2F. Cette famille de fusées a transporté en orbite des vaisseaux Shenzhou au cours des années. Shenzou a été le premier vaisseau spatial habité développé par la Chine.

Xinhua a qualifié l’événement de percée importante, qui devrait permettre, dit-elle, d'offrir des transports aller-retour pratiques et peu coûteux, pour une utilisation pacifique de l'espace.

Les médias sociaux chinois ont fait beaucoup de spéculations sur la navette spatiale réutilisable, que certains commentateurs ont comparée au X-37B de l'armée de l'air américaine, un avion spatial autonome fabriqué par Boeing qui peut rester en orbite pendant de longues périodes avant de retourner sur Terre par lui-même.

Il y a trois ans, la Chine avait déclaré qu'elle lancerait en 2020 un vaisseau spatial qui pourrait voler comme un avion et serait réutilisable.

L'année dernière, le pays asiatique est devenu la première nation à faire atterrir un vaisseau spatial sur la face cachée de la lune.

Avec les informations de Xinhua, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !