•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'archiviste franco-ontarienne Pierrette Madore est décédée

Pierrette et Guy Madore ensemble dans un festival.

Pierrette et Guy Madore ont reçu un vibrant hommage lors de la Nuit sur l'étang en 2017.

Photo : Radio-Canada / Carl Sincennes

Radio-Canada

Pierrette Madore, infatigable archiviste de la musique franco-ontarienne, s'est éteinte lundi vers 15 h 45.

Originaire de Verner, cette amoureuse de la culture cumulait depuis 1974 d'innombrables cartables d'articles et de photos d'artistes de la région. Elle partageait sa passion avec son mari Guy Madore, qu'elle laisse dans le deuil.

Ces derniers avaient l'habitude de prendre leurs vacances en fonction des festivals afin de pouvoir assister aux spectacles de leurs artistes préférés.

La Nuit sur l'étang, le Festival franco-ontarien et le Festival du Loup, entre autres, n'avaient plus de secrets pour Pierrette Madore. Leurs organisateurs se sont parfois appuyés sur son travail d'archive afin de retracer leur histoire.

Véritable mine d'information, elle a également été sollicitée à plusieurs reprises par des artistes afin de retrouver des articles et des publications à leur sujet.

Mélanie Tremblay et Denis Bertrand, qui travaillent sur un documentaire sur le couple Madore, lui ont rendu hommage à l’émission Jonction 11-17 lundi.

Je m’amuse souvent à dire que Pierrette était la plus grande groupie des artistes francophones en Ontario.

Mélanie Tremblay, documentariste

Mais, je pense que ça va au-delà de ça. Elle avait plus que de l’admiration, elle avait un énorme respect pour les artistes franco-ontariens, rajoute-t-elle.

Un violoniste, un accordéoniste et un guitariste se produisent sur scène.

La Nuit sur l'étang était l'un des festivals préférés de Pierrette Madore.

Photo : Radio-Canada / Carl Sincennes

Incapable de concevoir en raison du syndrome de Turner avec lequel elle vivait depuis l’enfance, Pierrette Madore et son mari ont plutôt adopté les artistes franco-ontariens, dit Denis Bertrand.

Il y avait leur famille proche, mais la famille de la chanson en musique venait aussi combler un besoin, dit-il.

Bien des artistes franco-ontariens lui ont rendu hommage lundi.

L’auteure-compositrice-interprète de Timmins, Cindy Doire, se souvient d’un visage qui amène de la joie à toutes les salles qu’elle a fréquenté.

Toujours des mots d’amour et de joie. Elle m’envoyait des petits mots, c’était ma cheerleader depuis le début.

Cindy Doire, auteure-compositrice-interprète

Le chanteur franco-ontarien Robert Paquette connaît le couple Madore depuis une trentaine d’année. C’est d’ailleurs au lancement de l'album Dépêche-toi soleil de Robert Paquette que Pierrette et Guy Madore ont entamé leur aventure d'archivistes bénévoles.

C’est une grande perte pour la musique franco-ontarienne et la culture franco-ontarienne.

Robert Paquette, chanteur franco-ontarien

Elle va beaucoup, beaucoup me manquer. Elle m’appelait toujours son grand-frère, dit-il.

Serge Monette, LGS, Diane Tarantino et Jean-Guy Labelle se retrouvent notamment dans les cartables de Pierrette Madore.

Pierrette Madore a également oeuvré au Commissariat aux langues officielles en gestion de document, ainsi qu'à l'Association des professionnels de la chanson et de la musique (APCM) à titre d'archiviste bénévole.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !