•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une plaque en l'honneur d'Alphonse Brunet, premier pionnier de Fauquier

Plusieurs personnes debout derrière une plaque

Des membres de la famille Brunet ont assisté dimanche au dévoilement d'une plaque en l'honneur de leur aïeul, Alphonse Brunet, premier pionnier de Fauquier.

Photo : Courtoisie Sylvain Fortin

Radio-Canada

Les visiteurs du parc de Fauquier pourront désormais y trouver une plaque commémorative d’Alphonse Brunet, premier pionnier du village nord-ontarien. Ses descendants, qui ont dévoilé la plaque dimanche, disent vouloir à la fois rendre hommage à leur aïeul et lui remettre la place qui lui revient dans l’histoire locale. 

Originaire d’Arnprior, Alphonse Brunet est arrivé à Fauquier en 1909 pour y faire de l’arpentage avec une équipe impliquée dans la construction du chemin de fer transcontinental. Il y a amené sa famille l’année suivante et s’y est installé définitivement.

Or, selon Jocelyne Brunet, épouse du petit-fils d’Alphonse Brunet, la contribution significative du pionnier au développement de la région n’avait jamais été immortalisée de manière adéquate, plus de 100 ans après son arrivée à Fauquier.

[Alphonse Brunet] n’a jamais eu le titre de premier pionnier dans la municipalité, il n’a jamais été reconnu comme étant le premier à arriver à Fauquier. Il y a des plaques dans le parc mais le nom Brunet n’apparaît pas dans les 10 premières années. Pour nous-autres, ça faisait assez longtemps que ça durait, affirme Mme Brunet.

On voulait qu’il soit reconnu comme étant le pionnier à venir développer Fauquier. Ça prend d’autres pionniers pour développer une communauté, (...) mais il faut remettre à César ce qui appartient à César.

Une citation de :Jocelyne Brunet
Une plaque sur laquelle se trouve une photo de personnes debout devant une maison

La plaque installée au parc de Fauquier représente des membres de la famille Brunet ainsi que la première maison construite par Alphonse Brunet.

Photo : Courtoisie Sylvain Fortin

Jocelyne Brunet illustre le dévouement d’Alphonse Brunet notamment par le fait qu’il a offert, à une époque, 10 de ses 15 acres de terre défrichée à l’église locale pour la construction d’un lieu de culte assorti d’un presbytère, un centre communautaire et un cimetière.

Reconnaissez la générosité de cet homme-là! Moi, j’y tiens, note Mme Brunet, qui précise qu’Alphonse Brunet a aussi été, entre autres, garde-feu et entrepreneur.

C'est un homme qui a beaucoup contribué, mais c'était un homme assez modeste et il ne s'en vantait pas, donc les gens moins modestes ont pris le dessus.

Une citation de :Jocelyne Brunet

Un geste important pour la postérité

Sur la plaque dévoilée dimanche, on peut voir une photo de la toute première maison en bois qu’a construite Alphonse Brunet à son arrivée à Fauquier, devant laquelle se tiennent des membres de sa famille — sa femme Mary Jane, son fils Auguste et sa fille Oliva. Le monument mentionne également les deux autres enfants d’Alphonse Brunet — Elzire et Jim — et contient la mention premiers pionniers de Fauquier

Des gens qui regardent une plaque

Une plaque en l'honneur d'Alphonse Brunet, premier pionnier de Fauquier, se trouve désormais au parc du village nord-ontarien.

Photo : Courtoisie Sylvain Fortin

Pour la famille Brunet, qui a mis plus de 10 ans à concevoir le projet, l’exposition de la plaque dans un endroit aussi public qu’un parc servira aux générations futures et aux habitants dont les connexions familiales à la région ne remontent pas très longtemps.

Les gens commencent à partir puis à mourir. Les anciens [habitants] savaient que c’était le premier, mais [pour] les nouveaux qui arrivaient à Fauquier, ce n’était reconnu nulle part qu’[Alphonse Brunet] avait été le premier à arriver à Fauquier, souligne Jocelyne Brunet.

Et pour nous, les familles restantes, on est quand même trois enfants de Jim qui demeurent à Fauquier, des enfants d’Auguste et Elzire qui demeurent à Smooth Rock Falls et à Kapuskasing. C’est important pour nos enfants, nos petits-enfants et les gens d’ailleurs qui viennent vivre à Fauquier de savoir quelle a été la première famille à venir vivre à Fauquier.

Une citation de :Jocelyne Brunet

La mairesse de Fauquier—Strickland, Madeleine Tremblay, est également d’avis que la création de la plaque est une marque de respect envers [Alphonse Brunet], pour la famille et pour les gens qui ont décidé de s’installer dans [la] communauté au début du 20e siècle. 

La maire de Fauquier-Strickland, Madeleine Tremblay.

Madeleine Tremblay est mairesse de la municipalité de Fauquier—Strickland.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Elle espère que la plaque encouragera les personnes qui la verront à s’informer davantage sur l’histoire de la région. 

Des gens de partout vont pouvoir venir faire une petite randonnée ou une marche et la voir, (...) ça nous donne l’opportunité de raconter notre histoire, fait-elle savoir.

Alphonse Brunet est décédé en 1961, deux ans avant la mort de sa femme Mary Jane.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !