•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de la zone piétonne à Rouyn-Noranda

Des panneaux bloquant l'accès ont été déplacés pour permettre l'accès aux véhicules de déménagement et aux camions avec remorques.

Les véhicules pourront à nouveau circuler normalement sur l’avenue Principale et la rue Perreault le mardi 8 septembre.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Radio-Canada

Les commerçants et des employés de la Ville de Rouyn-Noranda retirent ce dimanche les installations de la zone piétonne. Les rues du centre-ville sont fermées aux automobilistes depuis le 23 juin.

Malgré la réticence de plusieurs personnes, la mairesse Diane Dallaire croit que le projet est un succès. Ce projet a permis la distanciation dans contexte de pandémie et il y a des commerces qui ont vu quand même une certaine affluence au centre-ville tout en étant dans la sécurité, dans la distance. Alors moi je pense que des commerçants ont pu trouver leur compte et des citoyens qui ont pu trouver leur compte. Maintenant pour d’autres, c’est peut-être plus difficile, mais on tente de trouver des solutions pour une prochaine année, conclut-elle.

Une femme dans une échelle décroche des cabanes d'oiseaux dans un arbre. Un peu plus loin, des morceaux d'un mur d'escalade sont empilés dans la rue.

Mélanie Nadeau décroche les éléments de son projet « Pas de chicane dans ma cabane » qui prenait la forme d'un cherche et trouve. Le mur d'escalade du Mudra est aussi démonté.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

La mairesse de Rouyn-Noranda affirme que des améliorations ont été apportées cet été comme les heures d’accès pour la livraison et les stationnements gratuits à moins de 5 minutes de marche. Des personnes qui vivent avec un handicap m’ont dit apprécier la sécurité que leur procurait la zone , ajoute Diane Dallaire.

Des cyclistes et des piétons circulent en pleine rue.

Les terrasses ont aussi été retirées sur la rue Perreault. Les automobilistes pourront à nouveau se stationner au centre-ville.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Le projet et les sondages réalisés auprès de la population et des commerçants seront à nouveau analysés.

Diane Dallaire souhaite pouvoir répéter l’expérience l’an prochain. Ça a été fait dans l’urgence d’un contexte de pandémie il faut se le rappeler. Certains ont dit que la communication, il a manqué certains éléments, c’est vrai qu’on a fait ça en mode accéléré. On ne se le cache pas. Pour la prochaine édition, on va avoir le temps de bien communiquer et bien penser le projet , dit-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !