•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Alberta expérimente les « tests groupés » pour mieux lutter contre la COVID-19

Un tube à essai avec un bouchon bleu et une étiquette sur laquelle est inscrit « COVID-19 ».

Selon AHS, cette méthode permet notamment de gagner du temps.

Photo : Reuters / Denis Balibouse

Radio-Canada

Depuis quelques semaines, Services de santé Alberta (AHS) expérimente une méthode qui consiste à regrouper les prélèvements de quatre personnes en un seul avant de réaliser un test de dépistage de la COVID-19.

Les quatre prélèvements ne sont testés individuellement que si le « test groupé » est positif.

Cette méthode est surtout destinée au dépistage des personnes asymptomatiques, parmi lesquelles le taux de positivité est bas, explique le microbiologiste médical Nathan Zelyas.

Ce dernier travaille pour Alberta Precision Laboratories, qui expérimente ce processus à Edmonton depuis le 14 août pour le compte d’AHS

C’est moins de travail, vous économisez du réactif, du matériel pour les tests et du temps également, dépendamment de votre méthode, met en avant le scientifique.

M. Zelyas ajoute que le processus est automatisé et que des codes-barres sont utilisés pour identifier les prélèvements individuels et les mélanges afin de réduire les résultats erronés.

Le laboratoire effectue pour l’instant une centaine de « tests groupés » par jour. Le microbiologiste s'attend à ce que ce nombre augmente dans les semaines à venir. 

Selon AHS, si cette méthode est efficace, elle pourrait permettre de multiplier par 2,5 ou 3 la capacité à tester de la province. Actuellement, entre 8500 et 10 000 tests peuvent être effectués chaque jour en Alberta. 

D’après les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !