•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ancien conseiller Louis Marcotte vise la mairie de L'Ancienne-Lorette

Louis Marcotte sourit, il porte une chemise blanche avec des lignes roses.

Louis Marcotte, candidat à la mairie de L'Ancienne-Lorette

Photo : Radio-Canada / Nicole Germain

Un cinquième et dernier candidat briguera la mairie de L’Ancienne-Lorette, le 4 octobre prochain. L’ancien conseiller Louis Marcotte, défait en 2013, promet de mettre de l’ordre dans les finances de la ville et d’alléger le fardeau des entreprises.

Il promet de tenir compte de la capacité de payer des contribuables en modérant ses ambitions.

Pour Louis Marcotte, un enseignant de carrière, les défis économiques seront nombreux en raison de la pandémie et le moment n’est pas au lancement de chantier coûteux. 

Il est plutôt, à son avis, à la gestion responsable des finances publiques.

Il y a dans certaines sphères, dans certains domaines, des montants où je me dis : on va réduire les dépenses.

Une citation de :Louis Marcotte, candidat à la mairie de L'Ancienne-Lorette

L’ancien conseiller, qui a oeuvré pendant 10 ans aux côtés du défunt maire Émile Loranger, veut avant tout donner de l’élan aux entreprises de L’Ancienne-Lorette.

Souvent, on martèle les commerçants à coup de taxes, croit Louis Marcotte. Ce ne sont pas des années faciles où les commerçants vont voir leurs affaires fleurir en raison de la pandémie

Louis Marcotte veut aussi percevoir les montants versés en trop à la Ville de Québec dans la foulée des défusions, mais il jure ne pas être le candidat d’un seul combat.

Il faut aussi s’occuper de notre jeunesse, confie celui qui a lui-même cinq enfants - tous titulaires d’un diplôme à l’université, précise-t-il.

Il veut notamment rendre plus accessibles les installations sportives de L’Ancienne-Lorette et créer un partenariat visant à favoriser l’intégration des jeunes au sein des entreprises de la municipalité.

La course à cinq culminera lors des élections partielles du 4 octobre.

Louis Marcotte affrontera l’ancien conseiller Gaétan Pageau, qui l’a délogé du conseil en 2013. 

L’étudiant bientôt diplômé en comptabilité William W. Fortin, l’ancienne notaire Ginette Nadeau et le porte-parole du ministère des Transports, Guillaume Paradis, sont également en lice.

Enseignant et homme d'affaires

Louis Marcotte a fait carrière dans l’enseignement pendant 33 ans avant de faire le saut en politique, au tournant des années 2000.

J’ai dû enseigner au trois quarts de notre jeunesse à L’Ancienne-Lorette!, revendique celui pour qui la retraite n’a jamais existé.

Au terme de sa carrière à la Polyvalente de L’Ancienne-Lorette, il a poursuivi son travail à l’Université Laval, où il formait encore l’an dernier les futurs enseignants.

Louis Marcotte a aussi été homme d’affaires, en étant notamment propriétaire, pendant 25 ans, du fameux casse-croûte Marcotte de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !