•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une appli pour aider les handicapés à faire le plein

Une personne tient un iPhone 6 Plus à côté d'un Samsung Galaxy S9 Plus.

L'application mobile permet de signaler qu'un client a besoin d'aide pour faire le plein. (Photo d'archives)

Photo : iStock / hocus-focus

Radio-Canada

Lorsque David Onley a obtenu son permis de conduire en 1969, toutes les stations-service étaient « avec service ». Et pour les handicapés qui conduisent une voiture, c’était merveilleux.

Au cours des 50 années qui ont suivi, cependant, ce service a graduellement disparu. Aujourd’hui, lorsque M. Onley a besoin de faire le plein, il doit le faire lui-même.

Faire le plein de ma fourgonnette à la station locale est difficile dans le meilleur des cas, et en hiver, cela peut même être dangereux, a-t-il déclaré à CBC Toronto.

M. Onley, qui est un ancien lieutenant-gouverneur de l'Ontario, porte des orthèses aux deux jambes et sa force physique dans le haut du corps est limitée parce qu’il a contracté la polio dans sa jeunesse. Il explique que le simple acte de retirer la buse de la pompe est un défi.

Il est aujourd’hui l'ambassadeur d'une appli mobile appelée Fuelservice, qui dirige les personnes handicapées vers les stations Shell à proximité où quelqu'un peut les aider.

Vous leur envoyez le signal : Je suis en route. Puis, vous allez à la station désignée. Et vous leur faites savoir que vous êtes arrivé. Quelqu’un sera en position de faire le plein pour vous, selon M. Onley.

L'application fonctionnait initialement à Toronto, Montréal et Vancouver, mais elle est maintenant fonctionnelle d'un océan à l'autre. Il y a 1300 stations-service participantes.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !