•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La municipalité de L'Anse-Saint-Jean fière de ses 46 fours à pain

Un résident explique le fonctionnement du four à pain.

L'objectif du festival est de partager le savoir-faire développé par les résidents au fil des années et de promouvoir l'autonomie alimentaire.

Photo : Rosalie Dumais-Beaulieu

Radio-Canada

Une douce odeur de brioche, de pain et de fèves au lard enveloppait la municipalité de L'Anse-Saint-Jean samedi dans le cadre du Festival du four à pain. Les Ansejeannois sont visiblement très attachés à ce patrimoine, car l’événement a permis l'inauguration du 46e four à pain, dans cette municipalité d'à peine 1200 habitants.

Une fête qui tombe à point, alors que plusieurs ont découvert une nouvelle passion pour la cuisine et l'autonomie alimentaire pendant le confinement.

Permettre aux gens de goûter, d'avoir du plaisir à cuisiner dans un four à pain et d'être autonomes. Avec la pandémie on s'est aperçu que l'autonomie est importante que ce soit des potagers, que ce soit des fours à pain, raconte Richard Perron, le président du comité touristique.

Un four à pain.

Il y a près de 45 fours à pains ancestraux dans la municipalité de 1200 habitants.

Photo : Rosalie Dumais-Beaulieu

L'objectif du festival est de partager le savoir-faire développé par les résidents au fil des années et de promouvoir l'autonomie alimentaire.

Tout ce qui touche au patrimoine et aux traditions ça va bien à L'Anse-Saint-Jean. Ça rend ça encore plus agréable d'habiter ici , déclare Jean Paré.

L'événement a dû être adapté en raison de la pandémie. Les dégustations n'étaient pas possibles en dehors du repas organisé en soirée, et seulement quatre fours étaient en opération.

Des musiciens devant un petit groupe de personnes.

Une ambiance festive régnait à L'Anse-Saint-Jean samedi.

Photo : Rosalie Dumais-Beaulieu

Les formations offertes ont motivé plusieurs à se lancer dans le projet.

En voyant les fours à pain dans le village j'ai eu la piqûre de m'en faire un. L' année passée je m'en suis construit un et cette année de voir le festival il fallait vraiment que je sois là pour voir le festival mais apprendre aussi , remarque Pierre Charbonneau.

Une photo de plusieurs fours à pain.

Un aperçu des fours à pain dans les cours des Ansejeannois.

Photo : Rosalie Dumais-Beaulieu

Les organisateurs espèrent que leur idée inspirera d'autres municipalités. Le festival pourrait ainsi s'agrandir afin de créer tout un circuit de fours à pain d'ici quelques années.

D’après un reportage de Rosalie Dumais-Beaulieu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !