•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le pongiste sherbrookois Marco Medjugorac prend sa retraite

L'athlète renvoit une balle de ping-pong.

Le Sherbrookois Marco Medjugorac prend sa retraite du tennis de table.

Photo :  courtoisie / Tennis de table Canada

Radio-Canada

Le joueur de tennis de table Marko Medjugorac prend sa retraite. Après une carrière professionnelle en Europe, le Sherbrookois de 24 ans estime qu’il est grand temps d’accrocher sa raquette et de retourner vivre parmi ses proches.

Ça commençait à faire six ans que j’étais loin de ma famille et loin de chez soi, c’est sûr qu’à un moment donné tu commences à avoir envie de te rapprocher de chez vous, a-t-il expliqué d’emblée.

Après un retour à l’entraînement au Québec, l’athlète a vite constaté que les moyens n’étaient pas les mêmes qu’outre-mer.

C’était une décision qui avait quand même des risques, on n’a pas des centres d’entraînement professionnels comme il y a en Europe en ce moment au Canada. Je me suis dit que je devais quand même l’essayer, j’avais vraiment envie de revenir, d’avoir un coach avec moi à temps plein, ce que je n’avais pas en Europe, a-t-il mentionné.

Au cours de sa carrière, Marco Medjugorac a représenté le Canada aux Jeux du Commonwealth en 2018 et aux Jeux panaméricains en 2019.

Il aura également remporté une médaille de bronze à l’épreuve par équipe aux Jeux panaméricains de Toronto en 2015.

Marko Medjugorac, Pierre-Luc Thériault et Eugene Wang ont remporté la médaille de bronze par équipe.

Marko Medjugorac, Pierre-Luc Thériault et Eugene Wang ont remporté la médaille de bronze par équipe lors des Jeux panaméricains de Toronto, en 2015.

Photo :  courtoisie

Des lacunes dans l’encadrement

L’athlète se dit également essoufflé de devoir se battre pour progresser en temps que joueur au pays.

Il n’y a pas assez d’encadrement dans ce sport-là malheureusement. On ne fait pas assez attention aux joueurs, il n’y a pas de plan à long terme [...] ils sont laissés à eux-mêmes, s’est-il désolé.

Malgré tout, Marco Medjugorac dit être en paix avec sa décision, qui est survenue au tout début de la pandémie.C’est tombé au bon moment pour moi, ça m’a permis de décrocher, de me reposer et de me changer les idées.

Le pongiste ne fait pas une croix sur le tennis de table pour autant. Il a accepté d'entraîner la relève au Club de Sherbrooke. Avec un but bien précis : donner un second souffle au sport dans la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !