•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les labyrinthes de maïs de l'Î.-P.-É. toujours aussi populaires

Le labyrinthe de maïs de Belfast vu depuis une plateforme. Un circuit pour petite voiture à pédale se trouve au premier plan.

Le labyrinthe de maïs de Belfast a ouvert ses portes le 7 août, soit un mois plus tôt qu'à l'habitude afin de répondre à la demande des Insulaires.

Photo : Julien Lecacheur

Julien Lecacheur

Malgré la COVID-19, les labyrinthes de maïs de l'Île-du-Prince-Édouard attirent des milliers d'Insulaires.

En ce samedi après-midi, des dizaines d'enfants courent, sautent et s'amusent dans le labyrinthe de maïs de Belfast. Le beau temps et la baisse des températures ont poussé de nombreuses familles à se rendre sur les lieux, situés à une trentaine de minutes à l'est de Charlottetown.

Au total, ils seront 200 au cours de la journée, soit le nombre maximum autorisé par les autorités sanitaires de la l'Île-du-Prince-Édouard.

Depuis les cuisines, Rose Viaene, la propriétaire du labyrinthe, se réjouit de voir les familles venir arpenter le site.

On a été très occupé ses derniers jours, on s'attend maintenant à être complet jusqu'à la fin de la saison.

Rose Viaene, propriétaire, labyrinthe de maïs de Belfast
Rose Viaene en gros plan. Des jeux ainsi que le labyrinthe de maïs sont en arrière-plan.

Rose Viaene, la propriétaire du labyrinthe de maïs de Belfast s'attend, à afficher complet jusqu'à la fin de la saison, prévue pour le 31 octobre.

Photo : Julien Lecacheur

Malgré tout, le nombre de visiteurs sera moins important que celui de l'an dernier. En 2019, ils étaient 500 visiteurs quotidiens. Cette année, ils ne seront que 200, pandémie oblige.

Néanmoins Rose Viaene, qui en a vu d'autres, garde le moral. La tempête post-tropicale Dorian avait détruit le champ de maïs quelques jours après son ouverture, en 2019. Mon père m'a toujours dit de ne jamais abandonner ses rêves, alors j'ai décidé de construire ce labyrinthe en espérant recevoir de nombreuses familles, déclare-t-elle.

Entrée du labyrinthe de maïs.

200 personnes arpentent chaque jour le labyrinthe de maïs de Belfast. Ils étaient plus de 500 en 2019.

Photo : Julien Lecacheur

Forte demande des Insulaires pour l'ouverture des labyrinthes

Les aménagements ont été nombreux afin de pouvoir accueillir les visiteurs : élargissement des chemins, installation de 14 stations de nettoyage sur le site, réduction du nombre d'impasses ou encore l'obligation de réserver en ligne.

Des nouvelles dispositions qui ont ravi Amie Swallow-MacDonald et sa famille. Cette habituée des lieux d'y rend chaque année. C'est vraiment bien ce qu'ils ont fait ici. On est habitué aux règles de la COVID, alors venir ici en respectant les consignes, ne nous dérange pas, explique-t-elle, heureuse d'avoir trouvé la sortie du labyrinthe.

Une allée du labyrinthe de maïs de Stratford. Une pancarte représentante une citrouille se trouve au bout du chemin.

Les chemins du labyrinthe de maïs de Stratford ont été agrandis cette année en raison de la COVID 19.

Photo : Julien Lecacheur

Elle n'est pas la seule dans ce cas-là. Les Insulaires attendaient depuis longtemps l'ouverture des labyrinthes.

Tania MacKenzie, la propriétaire de MacKenzie Produce, peut en témoigner. Depuis quatre ans, elle construit chaque année un parcours dans son champ de maïs situé à Stratford.

Habituellement ouvert en septembre et octobre, il a ouvert cette année lors de la première semaine du mois d'août.

De nombreux Insulaires nous demandaient quand allions-nous ouvrir le labyrinthe. Ou même, pouvez-vous ouvrir le labyrinthe!

Tania MacKenzie, propriétaire, MacKenzie Produce
Tania MacKenzie, propriétaire de MacKenzie Produce

Tania MacKenzie a construit cette année le plus grand labyrinthe de maïs de son histoire.

Photo : Julien Lecacheur

Même chose pour Rose Viaene à Belfast. Le labyrinthe a ouvert ses portes dès le 7 août. Nous avons décidé d'ouvrir plus tôt car nous voulions accommoder nos clients, souligne-t-elle.

Un achalandage qui pourrait augmenter d'ici le 31 octobre, date de fermeture des deux labyrinthes à ce jour ouverts.

Un troisième labyrinthe, celui de Kool Breeze Farm à Summerside, devrait accueillir des visiteurs prochainement.

Les groupes scolaires, d'ordinaire présents sur les lieux chaque année, pourraient revenir cette année si le nombre de cas de COVID-19 ne repart pas à la hausse dans la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !