•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

William W. Fortin brigue à nouveau la mairie de L'Ancienne-Lorette

Un jeune homme portant une barbe récente et des lunettes

William W. Fortin s'était présenté contre Emile Loranger en 2017. Il avait récolté près de 20 % des votes.

Photo : Radio-Canada

William W. Fortin, encore aux études pour devenir comptable agréé, tentera de prendre la place d’Émile Loranger à la mairie de L’Ancienne-Lorette - pour une deuxième fois en trois ans. À 30 ans, ce natif de la municipalité en sera à sa troisième élection municipale.

Candidat malheureux comme conseiller en 2013, seul opposant au maire Loranger en 2017 - il avait récolté 19,11 % des suffrages - William W. Fortin veut insuffler un vent de jeunesse dans sa ville.

J’ai l’impression que ma ville fait du surplace depuis des années, déplore-t-il. 

Parmi ses propositions : permettre le paiement du compte de taxes en 12 versements sans pénalité et faire progresser le virage numérique à l’hôtel de ville.

J’ai l’énergie d’insuffler du changement dans la municipalité.

Une citation de :William W. Fortin, candidat à la mairie de L'Ancienne-Lorette

William W. Fortin travaille actuellement pour une grande entreprise de télécommunications de Québec, où il indique diriger une équipe d’analystes.

Il promet d'instaurer la bonne entente et l’éthique, aussi bien au sein du conseil municipal que dans les relations qui unissent L’Ancienne-Lorette, Québec et Saint-Augustin, afin de rétablir la bonne communication et récupérer les trop-perçus versés à la capitale dans la foulée des défusions municipales.

William W. Fortin veut aussi aménager des aires communes et préserver les secteurs verts de la ville, tout en s’assurant de la saine gestion des deniers publics.

La piqûre précoce de la politique

D’aussi loin qu’il s’en souvienne, William W. Fortin - W pour Wood, du nom de sa mère d’origine irlandaise - s’est intéressé à la politique.

À 12 ans, j’ai convaincu mon entourage de voter en faveur de la défusion, se rappelle-t-il. Je débattais déjà des enjeux politiques avec mes amis.

Déjà à l’époque, je m’intéressais à ma ville.

Une citation de :William W. Fortin, candidat à la mairie de L'Ancienne-Lorette

Si certains l’accusent de manquer d’expérience, il réplique que c’est là son principal atout.

À partir d’un certain âge, on voit peut-être un peu moins par où on peut amener une ville un peu plus loin. Moi, j’ai des idées et j’ai l’énergie pour les implanter, lance celui qui démarrera sa campagne à compter du 11 septembre, date à laquelle l’étudiant aura complété ses examens finaux.

Il compte d’ailleurs faire équipe avec son père, Alain Fortin, qui se lance lui aussi pour devenir conseiller le 4 octobre prochain.

C’est un gars à l’écoute, dit ce dernier à propos de son fiston. Il veut s’entourer de gens plus fort que lui, c’est ça la marque d’un vrai leader.

William W. Fortin affrontera trois candidats et une candidate.

L'ancienne notaire Ginette Nadeau, le conseiller Gaétan Pageau et celui que ce dernier a défait en 2013, Louis Marcotte, ont tous officialisé leur candidature.

Le porte-parole du Ministère des Transports, Guillaume Paradis, s'est lui aussi lancé à la conquête de la mairie.

La période de dépôt des candidatures se terminait le 4 septembre. Le scrutin doit avoir lieu le 4 octobre.

Avec les informations de Nicole Germain

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !