•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cas de COVID-19 dans 46 écoles du Québec

C'est deux fois plus que ce qu'avait laissé entendre le ministre Dubé plus tôt dans la journée.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des jeunes dans une cour d'école.

Julie Drolet fait le bilan d'une première semaine d'école stressante pour les familles du Québec avec le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Des cas de COVID-19 ont été signalés dans 46 écoles du Québec depuis la semaine dernière, selon la liste officielle publiée vendredi par le gouvernement Legault.

La liste en question (Nouvelle fenêtre) ne précise pas combien de cas exactement ont été décelés parmi les élèves et les membres du personnel. Elle indique néanmoins les dates des divulgations, le nom des écoles et celui des centres de services scolaires touchés.

Plus précisément, le document présente les établissements d'enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de la formation générale des adultes ainsi que les centres de formation professionnelle ayant signalé au moins un cas de contamination par la COVID-19 entre le 26 août et le 3 septembre. Les cégeps et les universités en sont donc exclus.

Selon le décompte de Radio-Canada, Montréal est la région la plus touchée, avec 14 écoles où au moins un cas a été enregistré. La métropole est suivie par la Montérégie et la Capitale-Nationale (7 écoles chacune), Laval (6), l'Estrie (4), l'Outaouais et l'Abitibi-Témiscamingue (3), Lanaudière et les Laurentides (1).

Une première version de la liste, envoyée en fin d'après-midi, faisait état de 47 écoles touchées. L'Institut d'enseignement de Sept-Îles a toutefois été retiré de la liste en soirée, ramenant le total à 46 établissements présentant au moins un cas de COVID-19.

Une liste « bonifiée » dès mardi

Dès la semaine prochaine, cette liste sera bonifiée sur une base quotidienne en identifiant les nouveaux cas rapportés au cours de la journée précédente, promet le gouvernement dans son communiqué de presse.

Cette liste bonifiée sera publiée du mardi au samedi, précise-t-on. Elle sera accompagnée d'un tableau présentant, par région sociosanitaire, par centre de services scolaire et par école, le nombre de nouveaux cas rapportés tant chez les élèves que les membres du personnel.

Le gouvernement rappelle par ailleurs que, lorsqu’un cas est rapporté dans l’établissement scolaire fréquenté par leur enfant, tous les parents reçoivent systématiquement un avis de leur direction d’école, de même que les membres du personnel.

La liste des écoles présente, à titre indicatif, un portrait global de la situation, mais ne se substitue aucunement à l’avis transmis par la direction de l’établissement scolaire, indique-t-il.

Le communiqué minimise en outre le nombre d'écoles touchées, tout en rappelant que le réseau scolaire québécois compte plus de 3100 établissements.

COVID-19         : ce qu'il faut savoir

La liste dévoilée vendredi ne révèle pas le nombre de cas par établissement ni le total en milieu scolaire. En conférence de presse, peu avant la publication de la liste, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, avait toutefois précisé qu'il s'agissait principalement de cas uniques.

Seules deux éclosions ont été observées jusqu'à maintenant, a confirmé Richard Massé, conseiller médical stratégique à la Direction générale de la santé publique. C'est donc dire que tous les autres cas ont été contaminés en dehors des écoles.

L'une des éclosions en milieu scolaire s'est produite à la Polyvalente Deux-Montagnes, où un enseignant sans symptôme a contaminé plusieurs collègues avant même la rentrée, lors des journées de préparation des classes, tandis que l'autre éclosion, dans une école non identifiée, n'a engendré que deux cas, a fait savoir le Dr Massé.

Ça s'est très bien passé pour une première semaine, a commenté le ministre Dubé qui, à ce moment, estimait le nombre d'écoles touchées à une vingtaine seulement.

Un document attendu

La publication d'une telle liste avait été promise jeudi par le premier ministre. Elle se veut en quelque sorte une réponse à une autre liste, non officielle celle-là, créée récemment par un père de famille de Montréal, sur un site intitulé « COVID Écoles Québec ».

Ce site répertoriait vendredi soir pas moins de 75 écoles touchées, y compris celles recensées par le gouvernement du Québec sur sa nouvelle liste officielle.

Il est toujours sidérant de constater les délais administratifs entre la Santé et l’Éducation, alors qu’un homme à lui seul a réussi à dresser un portrait relativement exact par ses propres moyens et de manière plus efficace, a commenté par courriel la présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Sonia Éthier, vendredi.

Les chiffres sont préoccupants et nous confirment qu’il faut insister plus que jamais sur la santé et sécurité en milieu de travail. Il n’y a pas de chances à prendre avec la santé des élèves et du personnel.

Sonia Éthier, présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ)

Le gouvernement Legault multiplie les outils de vigilance publique, ces jours-ci. Après avoir annoncé la publication hebdomadaire du taux de reproduction de la COVID-19, le ministre Dubé a confirmé qu'il proposera, dans les prochains jours, un système d'alerte sur le modèle de celui des feux de forêt.

En attendant, MM. Legault et Dubé demandent aux Québécois de rester prudents lors de la longue fin de semaine de la fête du Travail qui s'amorce.

Vendredi, 184 cas se sont ajoutés au bilan québécois de la COVID-19, pour un total de 63 117 personnes infectées depuis le début de la pandémie.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !