•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Peindre les changements climatiques dans les pas d’une pionnière

Deux artistes sont en train de peindre dans les montagnes.

Les quatre artistes, originaires de la vallée de la Bow, vont revisiter les peintures de Catharine Robb Whyte à travers leur style particulier.

Photo : @ViktoriaNorth / Rockies Repeat

Quatre jeunes artistes explorent les Rocheuses pour recréer les tableaux de la peintre Catharine Robb Whyte. En représentant les mêmes paysages plusieurs décennies plus tard, elles souhaitent pouvoir témoigner des effets des changements climatiques.

Le nom de Catharine Robb Whyte est connu au sein des amoureux des Rocheuses. L'artiste a immortalisé la région grâce à ses peintures et son amour des montagnes, où elle s'est installée avec son mari Peter Whyte dès 1930.

En guise de témoignage de son époque, elle a laissé de nombreux tableaux, réalistes et fidèles aux paysages qu'elle a traversés, qui se retrouvent maintenant au Whyte Museum of the Canadian Rockies de Banff.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Deux artistes sont en train de peindre dans les montagnes.

Catharine et Peter peignaient ce qu'ils voyaient explique Anne Ewen, la conservatrice en chef du musée Whyte, de telle sorte que l'on pouvait replacer exactement leurs tableaux dans le paysage.

Pour la conservatrice, Catharine reconnaîtrait parfaitement ses montagnes malgré certains changements, certaines zones où l'accès est aujourd’hui contrôlé.

À Lake Louise, elle [Catharine Robb Whyte] regarderait le glacier Victoria et se dirait sûrement : "Tiens, il n’est plus aussi grand que dans mes souvenirs".

Anne Ewen, conservatrice en chef du Whyte Museum of the Canadian Rockies
Assemblage de portraits des quatre artistes.

De gauche à droite : Kerry Langlois, Kayla Eykelboom, Emily Beaudoin et Cheyenne Bearspaw.

Photo : @ViktoriaNorth / Rockies Repeat

Voir comment ces paysages ont changé, c'est justement la mission que se sont lancée les quatre jeunes artistes du projet Rockies Repeat : Cheyenne Bearspaw, Emily Beaudoin, Kayla Eykelboom et Kerry Langlois.

L'idée est de retrouver les endroits exacts où Catharine Robb Whyte a posé son chevalet et de réinterpréter ces mêmes fragments de paysages pour illustrer les changements climatiques.

Pour elles, la science n’a pas le monopole de la question. Oubliez les échantillons, les analyses, elles ont décidé de chercher les réponses avec leurs pinceaux.

C'est vraiment une aventure! Ce n'est pas seulement aller sur le bord de la route et faire des tableaux. On doit vraiment mettre toutes nos affaires sur notre dos et marcher, raconte Kerry Langlois.

Pour la jeune artiste originaire de Banff, le jeu en vaut la chandelle. Elle ressent de la fierté à marcher dans les pas d’une pionnière, qui a repoussé les frontières de la peinture à une époque où la place des femmes dans l’art et la société était bien différente. Catharine et Peter Whyte ont arpenté les Rocheuses pour les peindre, côte à côte, assis dans l’herbe, parfois dans des vallées reculées, bien plus difficiles d'accès qu’elles ne le sont qu’aujourd’hui.

C'est difficile, mais c'était beaucoup plus difficile pour Catharine. Alors je pense que ça rend l'expérience plus spéciale, parce que ça nécessite du travail, des efforts.

Les artistes prennent la pose, allongées dans l'herbe, pour récréer la même photo que celle de Catharine Robb Whyte, tenue au premier plan.

Les quatre jeunes artistes explorent les Rocheuses dans les pas de la peintre Catharine Robb Whyte.

Photo : @ViktoriaNorth / Rockies Repeat

Des efforts qui feront aussi l'objet d'un documentaire. Pendant que les artistes, chacune avec un style différent, poseront sur leurs toiles les paysages qu’elles observent, un photographe et un vidéaste captureront l’expérience.

Nous n’avons été qu'à quelques endroits pour l’instant, et c’est déjà si dramatique. Regarder le champ de glace Columbia et ensuite le tableau original, avec les ressemblances et énormes différences, c'était une expérience profondément émouvante.

Caroline Hedin, réalisatrice de Rockies Repeat

Derrière Rockies Repeat, il y a la réalisatrice Caroline Hedin et son envie de coucher sur les toiles ces changements qui nous échappent, selon elle.

La force de ce projet est de combiner l'art et la science, affirme-t-elle, avec l'espoir qu'en voyant les profonds changements de ces lieux intimement liés à notre identité canadienne, cela puisse inspirer les gens à changer et réaliser que les changements climatiques sont bien réels et qu’ils se produisent juste sous nos yeux.

Après un premier été dédié à la préproduction et aux premières excursions, la grande aventure est prévue pour l'été prochain. À l’automne 2021, toutes leurs œuvres seront ensuite exposées aux côtés de leurs modèles, celles de Catharine Robb Whyte, dans une exposition au Whyte Museum of the Canadian Rockies, partenaire du projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !